La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    50 746,22
    -1 190,03 (-2,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Tinder va introduire la vérification des antécédents dans son application

·1 min de lecture

C'est une petite nouveauté qui devrait en rassurer plus d'un ou plus d'une. Selon nos confrères de la BBC, l'application de rencontre amoureuse, Tinder, va permettre, dans un premier temps aux Etats-Unis, à ses utilisateurs de connaître réellement qui ils ont en face d'eux. Car entre les arnaques au cœur ou financières, beaucoup s'étaient plaints d'un certain manque de transparence. En clair, ses utilisateurs pourront savoir si oui ou non, celles ou ceux avec qui ils parlent, possèdent un casier judiciaire.

Le groupe qui possède Tinder, Match Group, a investi dans Garbo, une plateforme spécialisée dans le domaine. Fondé par des femmes, l'organisme à but non lucratif est chargé de recueillir des dossier publics et signalements de violences ou d'abus, y compris des arrestations, condamnations, injonctions, harcèlements ou crimes violents. Il crée ensuite des rapports et distille ces informations seulement à l'aide d'un numéro de téléphone ou un nom. En revanche, Garbo ne s'occupe pas de tous les crimes liés à des affaires de drogue par exemple.

>> A lire aussi - Les hommes de plus de 50 ans passent à la caisse sur Tinder

Une mesure de sécurité supplémentaire pour Match Group, qui veut "jouer un rôle clé en aidant à éliminer ces obstacles avec la technologie", précise Tracey Breeden à la BBC, la responsable de la sécurité et de la branche sociale du groupe. En février 2020, onze membres du Congrès américain avaient envoyé une lettre à Match Group pour l'enjoindre à prendre toutes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des salariés lyonnais de Veolia pourraient bientôt être payés en "Gonette"
Société générale, la hausse en passe de caler ? : le conseil Bourse du jour
Thales : contrat en vue avec l’armée, la menace des sous-marins grandit
Le courtier eToro va débarquer en Bourse à Wall Street
La Russie lance un ultimatum à Twitter