La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 518,93
    +1 895,17 (+3,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Tinder, Grindr... les sites de rencontres ciblés pour des arnaques aux cryptomonnaies

·1 min de lecture

Une escroquerie à la cryptomonnaie d’envergure internationale ciblerait les utilisateurs de sites de rencontre, propriétaires d'un iPhone. Une alerte a été émise par la société de cybersécurité Sophos, dans un rapport publié mercredi 13 octobre. Les escrocs cibleraient leurs victimes via Tinder, Grindr ou Bumble.

Leur technique est bien rodée : ils créent de faux profils, prennent contact avec une cible, et ensuite lui suggèrent de poursuivre la conversation sur une application de messagerie. "Puis, ils tentent de la persuader d’investir dans une application d’échange de cryptomonnaies et de l’installer. Au début, le retour sur investissement semble excellent, mais si la victime demande à récupérer son argent ou tente d’accéder aux fonds, elle se heurte à un refus et son argent est alors perdu", explique Jagadeesh Chandraiah, Senior Threat Researcher chez Sophos, dans un communiqué.

>> A lire aussi - Une association d’aide aux handicapés victime d'une vaste escroquerie

Les experts de Sophos ont ainsi découvert un portefeuille Bitcoin contenant près de 1,4 million de dollars en cryptomonnaie, provenant de cette escroquerie baptisée "CryptoRom". Les escrocs parviendraient également "à obtenir des droits d’accès aux iPhones de leurs victimes" grâce au système "Enterprise Signature". Ce dispositif, qui est destiné aux développeurs logiciels, leur permet de tester les nouvelles applications iOS auprès d'un panel de propriétaires d'iPhone, avant qu'elle ne soit soumise à évaluation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Succession internationale : quelles sont les règles applicables pour votre héritage ?
Avec cette plateforme, plus besoin d'être riche pour accéder aux meilleurs placements
Fiscalité du capital : les réformes d’Emmanuel Macron ont surtout réamorcé la pompe à dividendes
Comment vous défendre face aux abus bancaires ?
Accord de participation : principe et conditions

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles