La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    36 282,01
    -2 621,34 (-6,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3922
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Time to Disrupt, le nouveau média de Soraya Khireddine

·2 min de lecture

Soraya Khireddine, consultante et ancienne journaliste, a lancé un nouveau média en plein confinement. "Time to Disrupt" réunit consultants et journalistes pour conseiller les marques sur les valeurs qui s'imposent dans les habitudes de consommation, surtout chez les jeunes.

Lancer un nouveau média en plein milieu du deuxième confinement. C’est ce défi osé que s’est lancé Soraya Khireddine, 33 ans, consultante en marketing et rédactrice en chef de média web. Le 8 décembre dernier, . Un projet élaboré lors de longues conversations téléphoniques de confinement avec Marc Salomone, directeur du cabinet de consulting Brand Advocate : "Time to Disrupt". Nouveauté, il réunit des plumes de deux mondes habituellement opposés, les consultants et les journalistes, il oscille entre l’article web et le rapport chiffré de McKinsey.

"Lors du premier confinement, j’ai perdu deux tiers de mes clients suspendus aux décisions politiques et médicales. Je me suis alors fixé un but : sortir de ce confinement avec une nouvelle entreprise et un diplôme de coaching pour dirigeants d’entreprises", raconte Soraya Khireddine. A l’abri de son petit mais coquet appartement du dix-septième arrondissement parisien, elle s’est efforcée de tenir son pari. Sa rencontre avec Marc Salomone et son profil complémentaire est tombée à pic. "A la fin de ma journée, je veux pouvoir mesurer l’impact positif que j’ai eu."

Thèmes qui parlent aux jeunes

Sur la homepage, les articles parlent d’éco-responsabilité, de séduire la génération Z, d’intelligence artificielle, du potentiel économique des "gamers" ou des techniques de renaissance des marques de luxe après la crise. Elle a compris une palette de sujets que la génération des quadras et quinquas peine, selon elle, à saisir. "La crise du coronavirus a : l’accélération du e-commerce, des achats plus responsables, le retour à une consommation raisonnée, des préoccupations environnementales. Il va falloir faire mieux avec moins, changer sa vision stratégique marché par marché, mais s’adapter rapidement c’est possible", résume Soraya Khireddine, optimiste et souriante.

Son discours tranche avec le marasme ambiant. Elle note aussi "un appel à la bienveillance, un rejet du matérialisme et bientôt une crise économique. Cela va touche[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi