La bourse ferme dans 29 min

TikTok serait sur le point de lancer une appli de streaming de musique pour concurrencer Spotify et Apple Music

Albane Guichard

La maison mère de TikTok, ByteDance, serait sur le point de lancer une application de musique pour concurrencer Spotify et Apple Music. Getty Images/Avishek Das/SOPA Images/LightRocket

L'entreprise chinoise propriétaire de TikTok, ByteDance Technology Co Ltd, serait en train de négocier avec des labels dans l'idée de lancer un nouveau service de streaming musical, selon le Financial Times. La maison mère de TikTok aurait notamment contacté Universal Music, Sony Music et Warner Music — les trois plus grands labels de musique au monde — pour inclure leurs chansons sur la nouvelle plateforme d'écoute. Le lancement de cette application de musique serait prévu dès décembre 2019, en commençant par l'Inde, l'Indonésie et le Brésil avant une sortie aux États-Unis et éventuellement en Europe. 

Ce service de streaming musical n'a pas encore de nom et ni sa date de sortie ni son prix n'ont été annoncés. Le Financial Times rapporte que l'abonnement devrait sûrement coûter moins de 10 dollars par mois (environ 9 euros) afin de concurrencer les autres applications de musique, comme Spotify et Apple Music. Selon des employés de l'industrie musicale ayant reçu des démos, la nouvelle plateforme de streaming contiendrait également une bibliothèque de vidéos courtes et verticales, un format qui a fait le succès de TikTok. Les utilisateurs pourraient les synchroniser avec les chansons de l'application, puis envoyer leurs montages à leurs amis. 

Contacté par plusieurs médias américains, ByteDance n'a pas souhaité commenter ces informations. Son application de vidéos TikTok vient de dépasser 1,5 milliards de téléchargement sur l'App Store et Google Play, selon un rapport de Sensor Tower publié jeudi 14 novembre.  Face à ce succès, le gouvernement américain a ouvert une enquête sur les liens entre TikTok et sa maison mère, ByteDance, basée en Chine. 

>> LIRE LA SUITE SUR BUSINESS INSIDER

Lire aussi : TikTok prend les devants sur le harcèlement pour garder à tout prix l'image d'un réseau bienveillant

Aussi sur Business Insider