Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 665,02
    -533,08 (-1,29 %)
     
  • Nasdaq

    17 871,22
    -125,68 (-0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,35 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0899
    -0,0042 (-0,38 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,01 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 547,05
    -569,68 (-0,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 322,76
    -6,74 (-0,51 %)
     
  • S&P 500

    5 544,59
    -43,68 (-0,78 %)
     

TikTok : pourquoi Wes Anderson est devenu tendance

« Grand Budapest Hotel » avec Ralph Fiennes et Tilda Swinton.  - Credit:SCOTT RUDIN PRODUCTIONS / INDI / Collection ChristopheL via AFP
« Grand Budapest Hotel » avec Ralph Fiennes et Tilda Swinton. - Credit:SCOTT RUDIN PRODUCTIONS / INDI / Collection ChristopheL via AFP

Des hommes et des femmes en uniforme défilent. Une autre grimpe des escaliers qui n'en finissent pas. De grandes portes blanches aux poignées dorées s'ouvrent et se ferment de manière symétrique. Le tout sur une musique guillerette. Pas de doute, le compte Instagram du ministère des Affaires étrangères surfe sur la tendance #WesAnderson ou encore #AccidentallyWesAnderson (comprenez « Wes Anderson, sans faire exprès »). Avec plus ou moins de succès.

Depuis plusieurs semaines, des internautes tentent, comme le Quai d'Orsay, de reproduire l'esthétique particulière du cinéaste, connu pour ses plans symétriques et ses univers colorés. Sur l'air de The French Dispatch, dernier film de Wes Anderson, des souvenirs de vacances et des scènes ordinaires deviennent ainsi de petits objets cinématographiques. Cette « trend » s'est très vite répandue sur les réseaux sociaux : plusieurs centaines de milliers de fois du côté d'Instagram, tandis que les vidéos cumulent plus d'un milliard de vues sur Tiktok.

Voir cette publication sur Instagram

PUBLICITÉ

Une publication partagée par France Diplomatie �������� (@francediplo)

« Ce que je trouve surprenant, c'est que Wes Anderson n'est pas si connu que ça, il fait d'abord un cinéma voué à l'intime », commente Julie Assouly, maître de conférences en civilisation et cinéma américain à Artois. Figure du cinéma indépendant, le réalisateur de 54 ans, né au Texas, est devenu « une icône de l'in [...] Lire la suite