Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 931,61
    +156,23 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,0654
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    2 408,50
    +10,50 (+0,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 399,30
    +1 074,22 (+1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 380,55
    +67,93 (+5,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,41
    +0,68 (+0,82 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 276,58
    -324,92 (-2,08 %)
     
  • S&P 500

    4 964,93
    -46,19 (-0,92 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2372
    -0,0067 (-0,54 %)
     

TikTok menacé d'interdiction aux Etats-Unis, pourrait-il être banni en Europe ?

Capital / Freepik

Le réseau social TikTok continue de cristalliser les tensions entre la Chine et les Etats-Unis. La chambre des représentants du Congrès américain a demandé mercredi que l’application, très populaire pour sa diversité de contenu vidéo, rompe ses liens avec sa société mère, l’entreprise ByteDance, sous peine de disparaître des boutiques d’applications, comme l’Apple Store et Google App. Depuis plusieurs mois, un débat national s’est installé autour de TikTok outre-Atlantique. Les autorités américaines craignent que la Chine n’absorbe les données des 170 millions d'utilisateurs américains à des fins de surveillance et d’espionnage.

La Chine a aussitôt dénoncé des «méthodes de voyou». Un porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin, a en effet vivement critiqué ce vote : «Si un soi-disant prétexte de sécurité nationale peut être utilisé pour écarter arbitrairement des entreprises performantes d'autres pays, alors il n'y a plus d'équité ni de justice», rapporte l’AFP. Toutefois, rien n’est acté, le Sénat doit encore se prononcer sur ce possible «bannissement».

Pour Ophélie Coelho, spécialiste en géopolitique du numérique et membre du Conseil scientifique de l’Institut Rousseau, «cette affaire, c’est un peu l’histoire de l’arroseur arrosé : les Etats-Unis craignent que la Chine fasse la même chose que les entreprises américaines, en utilisant les données des utilisateurs. Et en cela il est clair que TikTok, et par extension ByteDance, ne se privera pas d’utiliser toutes ses armes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

SNCF : un contrôleur a-t-il le droit de vous demander une pièce d’identité ?
CAC 40 : la Bourse attendue en baisse, l'inflation aux Etats-Unis repart à la hausse
Auchan : la note de la dette d'Elo tombe en catégorie spéculative après une année décevante
«Un euro dépensé doit être un euro gagné» : Charlie Rousset, 29 ans, entrepreneur «de la vieille école»
Fortune de Gaël Monfils : combien le joueur de tennis a-t-il empoché depuis ses débuts ?