La bourse ferme dans 22 min
  • CAC 40

    6 269,50
    +58,95 (+0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 015,71
    +39,30 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 071,37
    -65,94 (-0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,2024
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 785,50
    -7,60 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    45 530,99
    -971,91 (-2,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 280,99
    +37,94 (+3,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,55
    +0,20 (+0,33 %)
     
  • DAX

    15 319,05
    +123,08 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    6 927,78
    +32,49 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 978,45
    +28,23 (+0,20 %)
     
  • S&P 500

    4 172,88
    -0,54 (-0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    29 188,17
    +679,62 (+2,38 %)
     
  • HANG SENG

    28 755,34
    +133,42 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3842
    -0,0090 (-0,65 %)
     

Thriller, horreur, action, SF... 10 films sud-coréens 'coup de poing' à voir sur Netflix

·1 min de lecture

Rares sont les Palmes d'or à avoir fait une telle unanimité. Le 25 mai 2019, le jury du 72e Festival de Cannes décerne à 'Parasite' de Bong Joon-ho la récompense suprême. Une distinction méritée pour cette farce sanguinolente qui narre les tribulations d'arnaqueurs s'incrustant dans le quotidien d'une famille riche. L'occasion, aussi, pour le cinéma coréen de se dévoiler à la face du monde. Il était temps. Voilà une vingtaine d'années déjà que le Pays du matin calme fait des miracles sur la pellicule. Cela depuis que le gouvernement a fait du 7e art un outil de développement économique et culturel à grand renfort de quotas et de subventions.

Dans le même temps, le voisin hongkongais, longtemps grand pourvoyeur de films d'actions sur le marché mondial, voyait sa production baisser en qualité comme en quantité. La faute aux effets de la rétrocession de l'île à la Chine, peut-être, au manque de renouvellement de ses talents (Wong Kar-wai, Johnnie To, John Woo...), sans aucun doute. Il n'en fallait pas plus pour voir une génération de cinéastes coréens ultra-doués leur damner le pion. À commencer par Bong Joon-ho, donc, qui avant même 'Parasite' avait enthousiasmé les cinéphiles avertis du monde entier avec 'Memories of murder', 'The Host' ou 'Snowpiercer' — ce dernier aujourd'hui adapté en série sur... Netflix.

À lire aussi — Les 24 meilleures séries d'anime à voir sur Netflix

On n'oubliera pas non plus le très éclectique Kim Jee-woon, l'illuminé Na Hong-jin ou le plus poétique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les films et séries les plus populaires sur Disney+ en France depuis son lancement il y a un an
Comment les marques de fast fashion comme H&M et Zara vous poussent à dépenser de l'argent
Nike obtient la suspension de la livraison des baskets 'sataniques' du rappeur Lil Nas X
Notre avis sur le biopic 'Madame Claude', à voir sur Netflix
Matthias Marc, candidat de 'Top Chef' : à quels prix et comment goûter ses plats ?