La bourse est fermée

Thomas Pesquet trouverait 'difficile de refuser' un poste de ministre

Chisato Goya

L'astronaute français Thomas Pesquet. Berzane Nasser/ABACA

L'astronaute français Thomas Pesquet, qui devrait repartir pour une mission sur la Station spatiale internationale (ISS) en 2020-2021, est devenu le nouveau parrain d'Aviation Sans Frontières, une ONG qui permet l'acheminement de l'aide d'urgence et le transport des personnes à travers le monde. L'intérêt de l'astronaute pour les causes humanitaires et celles de sensibilisation du grand public à l'environnement est connu. Celui qui a passé six mois à bord de l'ISS de novembre 2016 à juin 2017 a déclaré à plusieurs reprises que les effets du réchauffement climatique étaient d'autant plus visibles depuis l'espace. 

Dans le documentaire "16 levers de Soleil", Thomas Pesquet, qui est d'ailleurs l'ambassadeur de l'UNICEF pour le changement climatique, a affirmé : "on voit la pollution des rivières, on voit la fonte des glaciers, on voit les coupes dans les forêts mais aussi la pollution de l'air au-dessus des grandes villes qu'on ne peut même pas photographier. Cela renvoie beaucoup de beauté mais on voit aussi les stigmates du changement climatique." 

A lire aussi — L'impressionnant parcours de Thomas Pesquet, champion de judo doué au saxo, devenu l'astronaute français le plus populaire de l'histoire

Certains lui voient ainsi un avenir politique, au poste de ministre de l'Ecologie par exemple. Interrogé sur le sujet par Télé-Loisirs, il a répondu ceci : si "on te donne les moyens d'agir, tu ne peux pas refuser. Mais je sais que c'est hyper difficile... Nicolas Hulot, la manière dont ça s'est passé ou d'autres... Tu y laisses énormément de plumes, mais je pense que c'est difficile de refuser. On te donne les clefs pour changer les choses... peut-être".

Il a indiqué avoir "rencontré des acteurs au niveau local, régional ou même national", mais personne ne lui a pour l'instant fait de "propositions…

>> LIRE LA SUITE SUR BUSINESS INSIDER

Lire aussi : Thomas Pesquet va piloter un rover sous-marin pour préparer les prochaines missions sur la Lune

Aussi sur Business Insider