La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 930,39
    +3 105,99 (+6,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Comment Thierry Petit et David Dayan ont sauvé Showroomprive

·2 min de lecture

En 2018, le site de ventes événementielles a frôlé la faillite. Remise en question, changement de comex, relance commerciale, réduction des coûts, ouverture d'un nouvel entrepôt... Challenges raconte comment ses fondateurs Thierry Petit et David Dayan ont remis les mains dans l'organisation pour sortir de cette crise d'hypercroissance.

"Fin de la vente: 3 jours, 13 heures et 55 minutes." Ce 3 septembre, sur le site Showroomprive.com, le compte à rebours est lancé pour acheter des robes, des combis et des shorts de la marque espagnole Mango à moins de 15 euros. On peut aussi y trouver des chaussures Clarks bradées, des slips Dim à tarif réduit ou des Cocotte Minute Seb à moins 33%. ? Showroomprive en a fait son affaire. Confrontées à la fermeture des magasins, les enseignes textile se sont jetées dans les bras du déstockeur pour lui confier les invendus. Les Français, eux, se sont convertis durablement au shopping en ligne. Résultat, au premier semestre 2020, Showroomprive caracolait à la cinquième place des sites de mode en termes de dépenses, derrière le spécialiste des vêtements d'occasion Vinted, selon Kantar. Un an plus tard, les fondateurs Thierry Petit et David Dayan viennent de rembourser leur prêt garanti par l'Etat de 35 millions d'euros, et dévoilent d'excellents résultats semestriels.

"Nous avons connu une crise de croissance"

Une prouesse que le duo savoure avec humilité, car il revient de loin. "Nous avons connu une crise de croissance", reconnaît Thierry Petit. Pour comprendre comment cette ex-licorne, un temps valorisée plus de 1 milliard d'euros a frôlé la mort, revenons quinze ans en arrière, en 2006. Thierry, l'ingénieur, et David, le commerçant, issu d'une famille de déstockeurs du Sentier, ont l'idée d'un site qui vendrait en ligne les invendus des marques. Vente privee (devenu Veepee) existe déjà, mais Showroomprive conquiert très vite les Françaises, dont 85% connaissent le nom aujourd'hui, selon l'étude Notoriété annuelle YouGov BrandIndex. "J'y achète des marques connues comme San Marina, Etam ou Bata", se réjouit ainsi Mélanie Bohic, 33 ans, tellement fan qu'elle a souscrit à la livraison gratuite illimitée pour 20 euros par an. "Leurs délais et frais de livraison sont plus intéressants que ceux de Veepee."

Fin 2015, forts de ce succès, . Les start-uppers voient grand, ouv[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles