La bourse est fermée

Thierry Breton : "je ne suis pas naïf" sur Huawei et les aides de l'Etat chinois

1 / 2

Thierry Breton : "je ne suis pas naïf" sur Huawei et les aides de l'Etat chinois

C'est l'un des nouveaux hommes forts de Bruxelles. L'ancien ministre de l'Economie (de 2005 à 2007) Thierry Breton était invité ce lundi sur BFM Business, alors que la nouvelle Commission européenne a été officiellement intronisée dimanche. Doté d'un large portefeuille au sein de cette nouvelle équipe, l'ancien patron d'Atos est notamment en charge du numérique avec un sujet majeur, celui du déploiement de la 5G, dans un contexte de fortes suspicions autour de l'opérateur chinois Huawei.

Si les Américains accusent ouvertement l'équipementier d'espionnage, une autre question, celle des subventions de l'Etat chinois, agite certains pays européens qui y voient une concurrence déloyale. "Il est indispensable que l'Europe soit de plus en plus maîtresse de son destin en matière de technologie clé, y compris la 5G et bientôt (…) la 6G" indique le nouveau commissaire, qui souligne qu'il fera "en sorte qu'on ne rate pas le chemin 6G" après les retards sur la 5G.

"Il faut évidemment avoir des fournisseurs européens" poursuit-il. "Il se trouve qu'on en a deux (Ericsson et Nokia, NDLR)." La réponse européenne existe donc bien. "Alors encore faut-il qu'elle soit compétitive", indique l'ancien patron de France Télécom.

Maintenir une concurrence saine et loyale

Mais de rappeler : "s'il y a des concurrents, bien entendu, on est libre". Mais il s'agira tout de même de "vérifier que la concurrence est saine et loyale et notamment en ce qui concerne...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi