La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 816,90
    -18,90 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    35 681,04
    +312,33 (+0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Thierry Bolloré (ex-DG de Renault) veut faire de Jaguar un rival de... Bentley! Gonflé

·2 min de lecture

Héritier d'une histoire chaotique, Jaguar ne sort pas de l'ornière: ventes trop faibles, rentabilité insuffisante, manque d'identité, concurrence interne avec Land Rover. Thierry Bolloré, PDG de Jaguar Land Rover, veut du coup en faire une marque de prestige aux tarifs élitistes et 100% électrique pour contrer Bentley. Le risque? Réduire encore les ventes par dix!

Faire de Jaguar le rival de Bentley, voire de Rolls Royce? Gonflé. Et, sitôt énoncée, cette stratégie de est déjà contestée en interne! L’ancien directeur général et ex-bras droit de Carlos Ghosn chez Renault, aujourd’hui PDG de Jaguar Land Rover (JLR), vise le 100% prestige et le 100% électrique pour la vieille firme de Coventry au passé légendaire. Au risque d’en faire une marque de niche. Bentley n'a écoulé en effet que 11.200 unités l’an passé, dix fois moins que Jaguar! Thierry Bolloré a affirmé au magazine britannique Auto Express le 23 juin dernier qu’il spécialiserait la marque au félin dans le "luxe, qui démarre pas loin des 100.000 livres (115.000 euros)"! Un sacré saut, alors qu’une Jaguar de base démarre aujourd’hui à 38.800 euros. Aucune des six gammes de modèles ne débute d'ailleurs à 100.000 euros. Même le très cossu SUV F Pace commence à un peu plus de 50.000 euros à peine.

Une histoire très chaotique

Jaguar n’a d’ailleurs jamais été positionné face à (propriété de Volkswagen) sauf à la marge ou Rolls Royce (possession de BMW). Il est vrai que les propriétaires successifs de cette marque n’ont jamais su vraiment quoi en faire. Longtemps membre de British Leyland Motor Corporation, le conglomérat auto cacochyme britannique nationalisé, Jaguar fut privatisé en 1984, puis vendu à Ford en 1989. Le label se portait alors bien mal avec une gamme réduite, des ventes ridicules et une fiabilité désastreuse. Ford tenta de la redresser et voulut en faire un label de (relativement) grande diffusion dans les années 2000. Las, ce fut un échec avec la berline de gamme moyenne X Type, beaucoup trop proche de la très roturière Ford Mondeo dont elle était la cousine technique! Les plus de 200.000 Jaguar visées annuellement ne furent jamais atteintes.

Avec un tel constat, Ford, lui-même en crise, revendit en 2008 la firme "so British" à l’indien Tata. Lequel relança la course aux volumes pour tenter d'atteindre enfin une rentabilité jusque là impossible. La et riva[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles