Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 685,11
    +203,51 (+0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 372,21
    -1,64 (-0,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Theranos : derrière les barreaux, Elizabeth Holmes, entrepreneuse star, continue de fasciner

SP

Les grands arnaqueurs. Elizabeth Holmes, fondatrice de Theranos a fêté ses 40 ans sous l’œil des médias, dans sa cellule. Le pouvoir de séduction de la start-upeuse, condamnée pour avoir détourné des centaines de millions de dollars, continue d’agir.

Oyez, oyez l’incroyable nouvelle ! Elizabeth Hol­mes a fêté son anniversaire en prison. Le Daily Mail a publié le 5 février dernier des photos de l’événement, avec ce commentaire : « La fraudeuse de Theranos, Elizabeth Holmes, apparaît rayonnante sur des photos poi­­gnantes alors qu’elle célèbre ses 40 ans derrière les barreaux avec la visite de ses jeunes enfants, de ses parents et de son mari adoré. » Et lisez, lisez le scoop de l’année ! Celui-là nous est servi par Entertainment Weekly : « Elizabeth Holmes, magnat de la biotechnologie en disgrâce, et Jen Shah, ancienne star de téléréalité, sont rapidement devenues amies en prison. »

Lire aussiÉtats-Unis : La fondatrice de la startup Theranos reconnue coupable de fraude

Rien à faire. Star elle était, star elle reste, malgré des agissements qui lui ont valu de répondre à quatre chefs d’accusation pour avoir escroqué des investisseurs avec sa start-up, et d’être condamnée en 2022 à onze ans de prison ferme. Elizabeth Holmes devra, à sa libération – probablement dans six ou sept ans, avec les remises de peine – observer une période de liberté surveillée de trois ans et verser 452 millions de dollars de dédommagement aux victimes de l’escroquerie.

Un mystère ineffable

Tout, dans cette affaire, est fascinant. A commencer par la start-up en question, et sa fabuleuse promesse : réaliser des tests sanguins permettant de dépister un large éventail de maladies avec seulement quelques gouttes de sang, prélevées par une rapide piqûre au doigt. L’appareil magique, élégant et compact, a un nom qui renvoie à une autre légende de l’Amérique innovatrice : Edison. Il « va changer le monde », annonçait modestement Elizabeth Holmes.

PUBLICITÉ

Cette dernière coche toutes les cases. Elle est brillante – admise à l’université de Stanford, elle parle le mandarin –, mais, comme Steve Jobs ou Bill Gates, elle a lâché la fac en cours d’études pour créer sa boîte, à 19 ans : Theranos, un mot-valise pour « thérapie » et « diagnostic ».

Lire aussiStart-up en [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi