La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 597,70
    -212,56 (-1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

L’Ethereum est passé à la proof of stake avec The Merge : tout comprendre à cette révolution des cryptos

La proof of work (preuve de travail) est aujourd’hui la principale manière de « miner » des cryptos. L’Ethereum a pris la décision majeure de passer plutôt sur un système de « proof of stake » (preuve d’enjeu). Voici tout ce qu’il faut savoir sur cet événement important, et ce que cela va changer dans l’univers des cryptos.

C’est désormais fait : l’Ethereum a abandonné la proof of work (preuve de travail, en français) le 15 septembre 2022, aux alentours de 9h heure française. À la place, la blockchain utilisera la proof of stake (preuve d’intérêt ou preuve d’enjeu) pour le minage des nouvelles pièces. L’événement surnommé « The Merge » tient en haleine le monde des cryptos depuis plusieurs mois, car il pourrait changer la manière dont on aborde le minage et l’impact écologique de ces actifs virtuels.

La nouvelle avait été annoncée par l’Ethereum Foundation en mai : « d’ici quelques mois, la transition vers un système de proof of stake sera terminée », disait-elle.

Ethereum : c’est quoi, la proof of work ?

La proof of work, ou POW, est aujourd’hui la principale façon de « miner », c’est-à-dire de valider des transactions et de créer de nouvelles unités de crypto-monnaies. Concrètement, il s’agit d’un protocole qui permet de valider l’intégrité de la blockchain, et de créer de nouveaux blocs. C’est notamment ce système qui fait que la blockchain est sécurisée.

[Lire la suite]