Publicité
Marchés français ouverture 1 h 21 min
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    38 874,44
    +153,97 (+0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    18 001,64
    -110,99 (-0,61 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 332,80
    -601,50 (-0,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 421,34
    +8,39 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     

The Cube : la climatisation rend-elle les villes plus chaudes ?

Alors que l'Europe est confrontée à des vagues de chaleur de plus en plus fréquentes et de plus en plus intenses, vous avez peut-être envisagé, comme beaucoup d'autres Européens, de sauter le pas et d'acheter un climatiseur

Or, si vous pensez qu'il rafraîchit l'air, il fait en réalité exactement le contraire...Voyons pourquoi.

En France, l'impact environnemental de l'utilisation de la climatisation est devenu un sujet de débat ces derniers temps, notamment lorsque la députée de gauche Mathilde Panot a indiqué, lors d'une interview accordée à France inter, que "la température d'une ville peut être augmentée de 2 degrés Celsius en raison de l'utilisation de la climatisation"

Mais d'où sort-elle ce chiffre ?

Il provient d'une étude publiée en 2020 qui se base sur un scénario dans lequel les climatiseurs sont utilisés dans tous les bâtiments d'une ville comme Paris pour maintenir une température intérieure de 23 degrés Celsius pendant une vague de chaleur

PUBLICITÉ

Les augmentations de température dues à l'utilisation des climatiseurs "dépendent de l'heure de la journée et des caractéristiques de la vague de chaleur, principalement de son intensité", selon l'étude.

Les scientifiques ont utilisé la canicule meurtrière de 2003, qui a tué plus de 14 000 personnes en France, pour modéliser leurs prévisions

Ils ont constaté qu'après "9 jours d'une vague de chaleur similaire à celle de 2003, l'utilisation systématique de la climatisation pendant cette période augmenterait la température de l'air "jusqu'à 2,4 °C".

Comment cela est-il possible ? Parce que les climatiseurs fonctionnent comme une pompe à chaleur, refroidissant une pièce en rejetant de l'air chaud à l'extérieur.

10% de l'électricité mondiale

Les climatiseurs consomment plus d'électricité que n'importe quel autre appareil domestique. Ils consomment 10 % de l'électricité mondiale et rejettent dans l'atmosphère des gaz nocifs pour le réchauffement de la planète.

Le lien entre l'utilisation des climatiseurs et l'augmentation des températures dans les villes a déjà été documenté

Selon une étude publiée en 2014 dans le Journal of Geophysical Research : Atmospheres, l'excès de chaleur généré par les climatiseurs d'une ville peut augmenter la température extérieure de 1 à 1,5 degré Celsius la nuit. Et comme les villes sont susceptibles de devenir de plus en plus chaudes en raison du changement climatique et du développement accru, cela signifie que les humains demanderont davantage de climatisation à l'intérieur.

20% des foyers européens ont un climatiseur

Selon le dernier rapport du GIEC, une vague de chaleur qui n'aurait eu lieu qu'une fois par décennie dans les années 1800 est aujourd'hui plus chaude et se produit presque trois fois plus souvent.

En 2019, 20 % des ménages de l'UE possédaient un climatiseur, selon l'Agence européenne pour l'environnement. Selon un rapport publié en 2018 par l'Agence internationale de l'énergie, le nombre de climatiseurs dans le monde devrait passer de 1,6 milliard d'unités aujourd'hui à 5,6 milliards d'unités d'ici le milieu du siècle.

Si rien n'est fait, d'ici 2050, tous les climatiseurs du monde consommeront autant d'électricité que la Chine pour l'ensemble de ses activités aujourd'hui.

Les scientifiques à l'origine de l'étude proposent d'autres solutions pour rafraîchir les villes : créer davantage d'espaces verts et mieux isoler les bâtiments.