Marchés français ouverture 3 h 10 min
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 150,71
    -534,66 (-1,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,2070
    +0,0029 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    29 127,87
    +21,72 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    45 342,09
    -2 219,38 (-4,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 245,86
    -53,10 (-4,09 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

Thales : Naval Group devrait rebondir, la vente de frégates à la Grèce en ligne de mire

·1 min de lecture

Naval Group a souffert en 2020, pénalisé par les retombées du confinement, qui a mis à l'arrêt plusieurs chantiers industriels en mars et avril. "La crise sanitaire (...) a évidemment retardé le déroulement de plusieurs programmes industriels. Ce qui nous a fait perdre du chiffre d'affaires correspondant contractuellement à l'avancement des bateaux. En revanche, nous avons eu un second semestre en ligne avec nos attentes", a affirmé Pierre-Eric Pommellet, PDG de l'industriel naval de défense français, à l'occasion du entretien accordé à La Tribune. Le groupe, détenu à 62,5% par l'Etat et 35% par Thales, a réalisé un chiffre d'affaires de 3,3 milliards d'euros, contre 3,7 milliards l'année précédente.

En 2020, "nous terminons avec une profitabilité (opérationnelle, ndlr) à 2,6% de notre chiffre d'affaires, contre une prévision initiale qui devait s'élever autour de 7,8%/7,9%", a confié au site M. Pommellet, qui n'a pas précisé le résultat net. Arrivé en mars 2020 à la tête du groupe, Pierre-Eric Pommellet dit tabler pour 2021 sur un "chiffre d'affaires un peu en-dessous de 4 milliards d'euros. Soit 20% de plus qu'en 2020" et sur une "rentabilité autour de 7,5%".

>> A lire aussi - Le géant de la défense Thales choisi par la Royal Navy pour ses futures frégates

Le groupe, qui construit aussi bien les sous-marins, que les frégates ou le futur porte-avions français, est engagé dans plusieurs campagnes pour décrocher des contrats à l'export, notamment celui portant sur quatre frégates (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Intel mise (très) gros dans des usines de puces en Arizona, 18.000 emplois à la clé !
Le prince Harry décroche un job dans la Silicon Valley
Carrefour signe au Brésil une grosse acquisition, importantes économies à la clé !
Le groupe Altice est le premier à sauter le pas de la publicité ciblée à la télévision
Veolia : pour les syndicats de Suez, Emmanuel Macron doit “arbitrer” sur l’OPA pour “une sortie par le haut”