Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 415,44
    +127,91 (+0,32 %)
     
  • Nasdaq

    18 007,57
    +280,63 (+1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0892
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 553,50
    +277,15 (+0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 396,83
    -8,50 (-0,60 %)
     
  • S&P 500

    5 564,41
    +59,41 (+1,08 %)
     

Thales dopé par la défense, l'aéronautique et la sécurité, le spatial remanié

Geem Drake/SOPA Images/LightRocket/Getty Images

Porté par trois de ses secteurs phares, la défense, l'aéronautique civile ou encore la sécurité numérique, Thales a connu une «nouvelle année record» en 2023. Cependant, le groupe français a annoncé une restructuration de son activité spatiale, affaiblie par une baisse de la demande pour ses satellites de télécommunications commerciales. Le groupe de défense et de technologies a dégagé un chiffre d'affaires de 18,4 milliards d'euros l'an passé, en hausse de 4,9%, soit +7,9% à périmètre et taux de change constants, a annoncé l'entreprise mardi. Le bénéfice net accuse toutefois une baisse de 9%, à 1,02 milliard d'euros en raison d'une charge exceptionnelle liée à la mise en place d'une couverture d'assurance de ses engagements au titre du régime de retraite britannique, explique Thales dans un communiqué. Ajusté de cette charge, le bénéfice net ressort à 1,7 milliard d'euros, en hausse de 14%.

Son carnet de commandes a lui atteint 45,3 milliards d'euros en 2023, en hausse de 10%, atteignant «un plus haut historique». «C'est une nouvelle année record sur à peu près tous les indicateurs économiques, qui traduit la bonne santé du groupe, son bon positionnement sur les marchés et le bon dynamisme des marchés», s'est félicité son PDG Patrice Caine au cours d'une conférence téléphonique. A périmètre et taux de change constants, les prises de commandes ont été stables (+0,2%) en 2023, à 23,1 milliards d'euros, après avoir été dopées l'année précédente par la commande géante de 80 avions (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Incident sur le 737 MAX : des passagers réclament une somme colossale à Boeing et Air Alaska
Or : potentiel de hausse explosif selon l’analyse technique, la Fed en soutien ?
CAC 40 : la Bourse de Paris prudente face à la croissance de la Chine
Jeff Bezos détrône Elon Musk et redevient l'homme le plus riche du monde
Bourse : face au fléau de l’obésité, «Novo Nordisk et Eli Lilly sont en pôle position»