La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 124,50
    -1 269,91 (-2,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    -0,0028 (-0,20 %)
     

Thales : contrat en vue avec l’armée, la menace des sous-marins grandit

·1 min de lecture

La menace des sous-marins grandit... et la France ne compte pas rester bras croisés. Alors que l'Etat veut se doter d'une filière souveraine de bouées acoustiques pour les détecter, le ministère des Armées s'apprête à passer un contrat de développement de ces bouées SonoFlash avec Thales, pour une entrée en service en 2025. La ministre des Armées Florence Parly visitera jeudi à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) la société Telerad pour annoncer la notification de ce contrat de développement de "quelques millions d'euros", a indiqué son cabinet.

Telerad et plusieurs autres PME travaillent sur ce projet sous la maîtrise d'œuvre de Thales, qui a autofinancé une partie du développement de ces bouées. "Il s'agit d'une relocalisation d'une compétence que nous n'avions plus, puisqu'on achète nos bouées aux Etats-Unis", a expliqué le cabinet. Et si le programme est limité du point de vue budgétaire, "il est emblématique : sans bouée acoustique performante, on devient aveugle sur ce qui se passe sous l'eau". Avec les sonars équipant les sous-marins et certains navires de surface, les bouées acoustiques sont essentielles pour détecter la présence de sous-marins indésirables dans une zone, les pister ou encore les identifier. Et s'assurer qu'ils ne s'approchent pas trop près des côtes ou ne pistent pas les sous-marins ou le porte-avions français.

>> A lire aussi - L'avion "vert" de Thales va profiter du plan de relance de l'économie !

La marine française en consomme entre 4.500 et 7.000 par an (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le courtier eToro va débarquer en Bourse à Wall Street
La Russie lance un ultimatum à Twitter
Le patron d'AstraZeneca "est sur la sellette et il le sait parfaitement", selon Agnès Pannier-Runacher
Ski : la note de l’arrêt des remontées mécaniques est salée et "le pire est à venir"
"Mauvaise idée de confier Suez à des Américains", avertit Paprec, qui prédit “une catastrophe pour la France”