La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    43 681,27
    -4 373,28 (-9,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

La théorie de la relativité intriquée succédera-t-elle à la théorie de la relativité d'Einstein ? (1/2)

·2 min de lecture

On explique souvent qu’Einstein a été inspiré par ce qu’il a appelé lui-même le principe de Mach aussi bien pour la découverte de la théorie de la relativité générale que pour la construction du premier modèle de cosmologie relativiste en 1917. Dans l’article qu’il publie à ce sujet cette année-là, Einstein introduit dans les équations de sa théorie relativiste de la gravitation une constante, la fameuse constante cosmologique. Il y aurait beaucoup à dire sur les raisons exactes qui ont poussé Einstein à introduire cette constante, notée Λ, dont l'origine peut s'interpréter de diverses manières.

Mais de quoi parle le principe de Mach en fait ? Généralement, on l’introduit de la façon qui va suivre, comme peuvent en témoigner certains passages de deux introductions célèbres à la cosmologie relativiste Principles of cosmology and gravitation de Michael Berry, et Introduction to cosmology de Jayant Narlikar.

Il y a environ quatre siècles, pour rendre compte du fait que les expériences sur Terre ne semblaient pas manifester le mouvement de révolution de la Terre autour du Soleil et sans doute aussi à aider à interpréter les mouvements apparents des planètes dans le référentiel lié à la Terre dans le cadre du modèle héliocentrique de Copernic, Galilée fut conduit à postuler que les lois de la mécanique étaient les mêmes pour tous les observateurs en mouvement pouvant être considérés à une excellente approximation comme rectilignes et uniformes. Les vitesses étaient donc relatives à un observateur donné et on pouvait formuler simplement le principe d’inertie, fondement de  la mécanique.


Voici l’histoire du principe de relativité ! C’est Galilée qui pose ses fondements au début du XVIIe siècle avant que Newton n’en fasse, quelques décennies plus tard, un des trois principes fondamentaux de la mécanique classique, postulant que les mêmes lois physiques s’appliquent à un objet, qu’il soit ou non en mouvement dans l’espace. Après un bref moment de doute dans la seconde...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles