Marchés français ouverture 4 h 42 min
  • Dow Jones

    29 883,79
    +59,87 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    12 349,37
    -5,74 (-0,05 %)
     
  • Nikkei 225

    26 806,37
    +5,39 (+0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,2132
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    26 592,18
    +59,60 (+0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    15 788,09
    +36,90 (+0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    375,54
    +10,62 (+2,91 %)
     
  • S&P 500

    3 669,01
    +6,56 (+0,18 %)
     

Tests tous azimuts sur la 5G à vocation industrielle

Aurélien Tardiveau, Journaliste
·2 min de lecture

Le signe ne trompe pas : l’Alliance pour l’Industrie du Futur vient de publier, avec l'aide de plusieurs acteurs spécialisés (Orange, Nokia, Ericsson et L'Institut Mines Telecom) une note pédagogique sur « les apports de la 5G pour de nouveaux usages ». Une manière de diffuser les apports technologiques de la 5G pour l’activité industrielle, annoncés comme majeurs. Ces avancées concernent la réduction des temps de latence, l’amélioration de la traçabilité, la supervision temps réel, la vidéo embarquée, la réalité augmentée, la communication MtoM, la fiabilisation des équipements critiques, la sécurisation des transferts de données, la maintenance prédictive, etc.

La 5G est une innovation de rupture pour les entreprises, une technologie dont les applications industrielles sont nombreuses

Certains acteurs industriels expérimentent déjà les potentialités de la 5G en matière industrielle, notamment via la feuille de route de l’opérateur Orange, qui s’appuie sur la co-innovation 5G sur des sites industriels, entre 2020 et 2025. 

Pour Stéphane Richard, P.-D.G. d’Orange, « la 5G est une innovation de rupture pour les entreprises, une technologie dont les applications industrielles sont nombreuses… Ces usages sont des puissants leviers de compétitivité, ils permettront l’avènement de l’industrie 4.0 ».

14 sites industriels reliés à la 5G sur le port d'Anvers

L’un des projets majeurs sur le sujet est le campus Industrie 4.0 du Port d’Anvers, en Belgique. Le réseau déployé couvre l'ensemble du port, et 14 sites sont reliés. L’autorité portuaire teste grandeur nature les apports de la 5G en matière de surveillance et de mobilité (caméras intelligentes, drones, navires et camions autonomes).

Des industriels comme BASF, Borealis ou Covestro testent, eux, différents cas d'usages autour de la 5G, avec succès selon les premiers retours d’expérience qui viennent d’être communiqués. Communications sécurisées y compris en cas d’urgence, techniciens « augmentés », contrôles qualité...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura