Marchés français ouverture 1 h 11 min
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    26 632,99
    -44,81 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0684
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    20 030,14
    -141,13 (-0,70 %)
     
  • BTC-EUR

    27 822,51
    -452,15 (-1,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    656,67
    -14,33 (-2,14 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     

Tests antigéniques: ces sous-traitants occultes qui vous dépistent

·2 min de lecture

ENQUÊTE - Face au variant virulent Omicron, et à la demande croissante de tests de dépistage du Covid-19, certaines pharmacies sous-traitent la réalisation de tests antigéniques à des sociétés occultes, aux méthodes peu fiables, voire carrément illégales.

Sur les trottoirs, devant les pharmacies, les gares, ou dans les quartiers touristiques, des barnums éclosent par centaines. Tous proposent des , mais pas toujours légalement. Dimanche 9 janvier, Gabriel Attal plusieurs centaines de centres de dépistage contre le Covid-19 à côté des centres de vaccination, à l’heure où les queues devant les enseignes à croix verte ne cessent de s’étirer. Plus de 8 millions de Français ont ainsi réalisé un sur la semaine du 3 au 9 janvier, . Difficile, pour les pharmaciens déjà par la crise sanitaire -entre 10.000 et 15.000 recrutements sont nécessaires selon la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France- d’absorber la demande.

Pour se décharger de la tâche chronophage d’enfoncer des écouvillons dans les narines à longueur de journées, certaines des 14.000 pharmacies habilitées à pratiquer des tests font appel à des étudiants en santé ou à des prestataires de services légaux pour les épauler. Problème de taille: certaines sociétés privées de sous-traitance profitent de pour proposer aux pharmaciens une offre de service clé en main (, étudiants préleveurs, enregistrement des patients) sans respecter les règles en vigueur.

est pourtant très claire: seuls les ayant validé leur première année en médecine, chirurgie dentaire, pharmacie, maïeutique, masso-kinésithérapie ou soins infirmier sont autorisés à pratiquer ces tests, à condition d'avoir suivi une formation. Elle prévoit également que les tests doivent être interprétés par un personnel soignant diplômé et disposant d’une carte de professionnel de santé (CPS). A noter, d'ailleurs, que comme les pharmaciens, les médecins, chirurgiens, dentistes, kinés, infirmiers et sages-femmes sont, eux aussi, habilités à réaliser des tests et à avoir recours à des sociétés de sous-traitance. Autre obligation, le barnum doit être situé à proximité de la pharmacie ou du professionnel de santé qui le supervise.

Reste que sur le terrain, “parfois, les sociétés engagent des jeunes qui n[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles