La bourse ferme dans 4 h 54 min
  • CAC 40

    6 623,62
    -7,53 (-0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 117,12
    -5,31 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1946
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +5,40 (+0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    28 268,63
    +177,33 (+0,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    806,55
    +19,94 (+2,53 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,99
    -0,31 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 572,84
    -16,39 (-0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 117,98
    +8,01 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 288,22
    +405,76 (+1,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3905
    -0,0016 (-0,12 %)
     

Le test MammaPrint® d'Agendia est le premier à démontrer une capacité prédictive des avantages liés à un traitement endocrinien prolongé dans l'essai NSABP B-42

·6 min de lecture
  • MammaPrint était le seul test à prédire d'importantes réductions des événements SSM et ISCS, 36% et 52% respectivement, pour les patientes traitées par thérapie endocrinienne prolongée

  • Les tests MammaPrint pour les décisions d'approche endocrinienne seront disponibles aux États-Unis et dans le reste du monde dès le T3 2021

Agendia, Inc., un chef de file mondial en oncologie de précision pour le cancer du sein, annonce aujourd'hui des résultats positifs d'une analyse utilisant son test MammaPrint® à 70 gènes sur des échantillons de l'essai NSABP B-42. Ces résultats ont été présentés dans le cadre d'une présentation orale au congrès annuel 2021 de la Société américaine d'oncologie clinique (ASCO).

Le résumé "Utilité du test MammaPrint à 70 gènes pour la prédiction des avantages d'un traitement prolongé au létrozole (TPL) dans l'essai NRG Oncology/NSABP B-42" présenté par la Dr Priya Rastogi du NSABP portait sur une évaluation rétrospective de 1 866 échantillons, près de la moitié des échantillons tissulaires de l'essai initial, qui étaient représentatifs de l'ensemble du groupe. Les données ont montré que les tests génomiques avec MammaPrint pouvaient identifier un sous-ensemble de patients du groupe NSABP B-42 qui étaient le plus susceptible de tirer parti d'un TPL. Les patients avec un profil MammaPrint à faible risque ont présenté des taux significativement meilleurs de récurrence distante (RD), de survie sans maladie (SSM) et d'intervalle sans cancer du sein (ISCS) avec un traitement endocrinien prolongé. Inversement, les patients à risque génomique élevé n'ont pas présenté les mêmes avantages et auraient probablement pu éviter de suivre un traitement endocrinien prolongé.

Les patientes présentant un résultat génomique à faible risque ont été classées dans des groupes à risque ultra faible et à risque faible. Les avantages du traitement endocrinien prolongé ont été avant tout observés dans le groupe à faible risque (non pas le groupe à risque ultra faible). Le bénéfice du traitement endocrinien prolongé pour ces patientes à faible risque MammaPrint allait d'une amélioration de 4,0% du taux de RD à une augmentation de 9,5% de la SSM. MammaPrint était le seul test à avoir prédit une réduction relative de 52% des événements ISCS (7,9% de bénéfice absolu) et une réduction relative de 36% des événements SSM (9,5% de bénéfice absolu) avec le TPL. Un autre test génomique, le ratio BCI-H/I, a évalué des échantillons de l'essai NSABP B-42 et n'a pas confirmé la valeur prédictive du BCI pour l'efficacité du traitement endocrinien prolongé; des recherches complémentaires sont nécessaires pour évaluer la capacité prédictive du test.

"En classant les patients dans des groupes à risque élevé et faible, nous avons pu constater des différences notables dans les signatures génomiques", déclare Adam Brufsky, MD, PhD, codirecteur du Women’s Cancer Center au Magee Women’s Hospital de l'UPMC Hillman Cancer Center. "Des informations granulaires supplémentaires comme celle-ci nous permettent de mieux comprendre la biologie d'une tumeur, et de nous rapproche encore de notre objectif, qui consiste à garantir que chaque patiente reçoive les données dont elle a besoin pour prendre des décisions éclairées avec son médecin en matière d'optimisation de traitement, même des années après son traitement initial."

L'essai initial NSABP B-42, conçu pour déterminer si le TPL améliore la SSM après une thérapie standard de 5 ans basée sur inhibiteur d'aromatase, a recruté près de 4 000 femmes ménopausées atteintes d'un cancer du sein à récepteurs hormonaux positifs de stade I-IIIA, qui étaient sans maladie après environ 5 ans de traitement par inhibiteur d'aromatase ou tamoxifène suivi par un inhibiteur d'aromatase. Les groupes de l'essai ont été randomisés pour recevoir 5 ans de létrozole – une thérapie endocrinienne communément utilisée dans des contextes d'adjuvants – ou un placebo. L'essai a démontré un bénéfice SSM numérique de 3,3% à 10 ans avec le TPL pour tout le groupe d'étude. Toutefois, aucune caractéristique clinique indiquant quelle femme tirerait parti de ces avantages n'a été identifié dans l'essai. Ce résultat a conduit à la recherche de biomarqueurs génomiques qui pourraient prédire le bénéfice du TPL, et a servi de base à cette étude translationnelle.

"Nous sommes ravis d'avoir contribué aux conclusions de l'essai NSABP B-42, notamment à l'importante observation que le profilage génomique avec MammaPrint identifie le groupe le plus susceptible de bénéficier d'un TPL, et le groupe pour lequel ce ne sera probablement pas le cas", déclare William Audeh, MD, responsable médical chez Agendia. "Ces données seront précieuses pour les médecins et les femmes atteintes de cancer du sein au moment de prendre la décision compliquée de suivre cinq années supplémentaires de traitement endocrinien, une décision pour laquelle les caractéristiques cliniques n'offraient qu'une orientation limitée."

À l'ASCO 2021, Agendia a également présenté des données supplémentaires relatives au seuil de risque ultra faible de l'étude MINDACT, ainsi qu'un ensemble plus vaste de données du registre pionnier FLEX de la société, une étude à grande échelle, prospective et observationnelle sur le cancer du sein utilisant un séquençage du transcriptome complet. FLEX permet une véritable oncologie de précision en recrutant des patientes de diverses ethnies, âges et genres représentatives de la population totale du cancer du sein, dans le cadre d'un effort continu d'accroître la représentation de diverses populations et données dans les essais cliniques.

À propos d'Agendia

Agendia est une société d'oncologie de précision dont le siège social se trouve à Irvine, en Californie, et qui s'est engagée à fournir aux patientes atteintes d'un cancer du sein à un stade précoce et à leurs médecins l'information dont ils ont besoin pour prendre les décisions les plus efficaces pour toute la durée du traitement. L'entreprise propose actuellement deux tests de profilage génomique disponibles sur le marché, fondés sur les plus hauts niveaux de preuves cliniques et du monde réel, qui fournissent des informations génomiques complètes qui peuvent être utilisées pour identifier le traitement du cancer du sein le plus efficace possible pour chaque patiente.

MammaPrint®, le test de récurrence du cancer du sein à 70 gènes, est le seul test évaluant le risque de récurrence approuvé par la FDA et fondé sur des résultats prospectifs évalués par des pairs, ainsi que sur l'inclusion des directives de traitement nationales et internationales. BluePrint®, le test de sous-typage moléculaire à 80 gènes, est le seul test commercialisé qui évalue la biologie sous-jacente d'une tumeur afin de déterminer ce qui entraîne sa croissance. Conjointement, MammaPrint® et BluePrint® fournissent un profil génomique complet pour aider les médecins à prendre des décisions plus avisées dans le cadre des traitements pré et post-opératoires.

Agendia met au point des tests génomiques innovants fondés sur des données probantes et établit des partenariats avec des entreprises novatrices pour développer des outils de traitement numériques de prochaine génération. Les travaux de recherche en cours produisent un arsenal de données qui améliorent les résultats des patientes et répondent à l’évolution des besoins cliniques des patientes atteintes d’un cancer du sein et de leurs médecins à chaque stade de la maladie, du diagnostic initial jusqu’à la disparition du cancer.

Les tests d'Agendia peuvent être commandés pour des biopsies ou des échantillons chirurgicaux afin d'éclairer les décisions de traitement pré et postopératoires. Pour plus d'informations sur les tests et les essais en cours d'Agendia, veuillez consulter le site www.agendia.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210607005664/fr/

Contacts

Médias

Terri Clevenger
Westwicke/ICR Healthcare PR
Tél: 203 856 4326
Terri.Clevenger@icrinc.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles