La bourse est fermée

Notre test de l’Oculus Quest 2

Edward Back, Journaliste hi-tech
·2 min de lecture

Que vaut le nouveau casque de réalité virtuelle de Facebook ? Vendu deux à trois fois moins cher que ceux de la concurrence, l’Oculus Quest 2 pourrait devenir la nouvelle référence dans le domaine. Il s’agit du seul appareil autonome actuellement sur le marché, ce qui pourrait attirer de nombreux nouveaux utilisateurs qui ne souhaitent pas dépenser une fortune pour acheter un ordinateur suffisamment puissant pour le PCVR.

L’Oculus Quest 2 ne nécessite aucun équipement de suivi externe. Il est livré avec les manettes, un écartement pour les lunettes et son chargeur. © Futura
L’Oculus Quest 2 ne nécessite aucun équipement de suivi externe. Il est livré avec les manettes, un écartement pour les lunettes et son chargeur. © Futura

Un casque sans boîtier externe pour le suivi

Le casque est plus léger que le premier Quest. Il est accompagné d’une sangle en tissu qui, les premiers jours d’utilisation, n’était vraiment pas agréable à porter et il nous a semblé que la sangle Elite vendue 49 euros serait indispensable. Toutefois, en moins d’une semaine, la sangle fournie s’est détendue et l’utilisation est devenue beaucoup plus confortable. À noter qu’Oculus a temporairement arrêté la vente des sangles Elite à la suite d'un certain nombre de plaintes d'utilisateurs rapportant que la leur s'était tout simplement cassée.

La boîte contient aussi un chargeur avec un câble USB-C d’un mètre, deux contrôleurs et un espacement pour lunettes qui se clipse très simplement. Contrairement à d’autres casques, le Quest 2 n’a pas besoin de boîtier externe pour le suivi. Il intègre quatre caméras pour se repérer dans l’espace, et il peut également suivre les mains pour une utilisation sans manettes dans certaines applications.

Cela signifie que le casque peut être utilisé n’importe où, sans installation. Il suffit de créer un « Guardian », un espace de jeu qui peut être stationnaire (assis ou debout) ou « roomscale », un espace plus grand défini grâce à la manette et où vous pourrez vous déplacer librement. Une grille apparaît pour vous prévenir lorsque vous approchez trop du bord.

3,5 millions de pixels par œil

L’écran d’accueil en 3D de l’Oculus...
L’écran d’accueil en 3D de l’Oculus...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura