Publicité
Marchés français ouverture 2 h 49 min
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 842,85
    -33,86 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0808
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    18 030,78
    +92,94 (+0,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 547,72
    +114,72 (+0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 430,86
    +35,82 (+2,57 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

Test de l’Asus Rog Ally : la console enterre le Steam Deck

Asus lance sa première console portable. Ou, plutôt, un PC déguisé en console portable et tournant sous Windows 11. Entre les performances et l’ergonomie, il est difficile de ne pas tomber amoureux.

L’Asus Rog Ally pouvait d’abord ressembler à une blague. Il faut dire que lorsque l’on décide d’officialiser sa console un 1er avril, ce n’est jamais une riche idée si l’on cherche à être sérieux. Pourtant, sérieuse, la Rog Ally l’est. On parle d’une console portable ultra-puissante, pensée pour concurrencer le Steam Deck. À un détail près : il s’agit moins d’une console que d’un PC qui se prendrait pour une console. Cette machine tourne sous Windows 11, avec tout ce que cela implique en termes de qualités (la polyvalence en tête) et de défauts (il faut parfois allumer un cierge pour que tout marche).

Le succès du Steam Deck, dont la promesse est de permettre un accès à tout ou partie de sa collection de jeux acquis sur Steam, a prouvé qu’il y a un marché pour ce genre de « consoles portables ». On a d’ailleurs vu d’autres marques s’y essayer. Mais Asus est sans conteste la première entreprise à laquelle on a envie de croire, depuis Valve. Son héritage sur le segment du gaming parle pour celle qui sait concevoir des produits réussis pour les joueuses et les joueurs. La Rog Ally s’inscrit dans ce positionnement.

[Lire la suite]