Marchés français ouverture 49 min
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,1940
    +0,0021 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    26 744,07
    +74,32 (+0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 983,45
    -104,12 (-0,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    348,92
    -21,59 (-5,83 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     

Le test de biopsie liquide Lung EpiCheck® de Nucleix détecte 85 % des cancers bronchiques au stade précoce chez les fumeurs à haut risque, selon une étude publiée dans l’European Respiratory Journal

·6 min de lecture

Un test sanguin économique, combiné aux facteurs cliniques des patients, améliore l’ASC de manière significative à 94 %

Nucleix, une société de biopsie liquide qui révolutionne le traitement du cancer en détectant plus tôt la maladie, a annoncé aujourd’hui une publication montrant que son test Lung EpiCheck® détectait 85 % des cancers bronchiques au stade précoce chez les personnes à haut risque de développer la maladie au vu de leurs antécédents de tabagisme. L’étude, intitulée « Validation of Lung EpiCheck®, a novel methylation-based blood assay, for the detection of lung cancer in European and Chinese high-risk individuals », a été publiée en ligne avant impression aujourd’hui dans l’European Respiratory Journal (ERJ).

Lung EpiCheck a permis d’analyser 728 échantillons différents dans le cadre de l’étude, dont 311 provenaient de patients à divers stades d’un cancer bronchique et 417 témoins appariés. En ajustant la mesure de six marqueurs de méthylation existant dans le sang, le test a été adapté pour répondre aux besoins de populations spécifiques de patients : sensibilité accrue pour les populations à haut risque, ou spécificité accrue pour les populations à faible risque. En se focalisant sur une sensibilité accrue pour une population à haut risque d’ex-fumeurs et de fumeurs actuels, Lung EpiCheck a démontré une sensibilité globale de 87 % de détection du cancer bronchique à tous les stades, de 85 % de détection du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) de stades I à IIIA, et un taux de détection de 78 % du CBNPC de stade I, chacun d’une spécificité de 64 %. Le test a également détecté 100 % des cancers bronchiques à petites cellules, un cancer mortel à croissance rapide qui est typiquement difficile à détecter. En se focalisant sur une spécificité accrue pour une population à faible risque, Lung EpiCheck a démontré une spécificité globale de 91 % et une sensibilité de 74 %. La combinaison de Lung EpiCheck avec des facteurs de risques bien établis a permis d’améliorer l’aire sous la courbe ROC, la capacité à faire la distinction entre les patients avec et sans maladie, de 88 % à 94 %.

« Aux États-Unis, très peu de personnes à haut risque suivent les recommandations de dépistage annuel par scanner thoracique (ou tomodensitométrie) à faible dose. L’offre d’un test extrêmement sensible à ceux qui refusent de se soumettre à l’examen recommandé augmente leurs chances de détection précoce, tandis qu’un faux positif donnerait simplement lieu à un traitement conforme aux normes de soins actuelles », a déclaré Chris Hibberd, président-directeur général de Nucleix. « Nous prenons des mesures pour continuer d’améliorer Lung EpiCheck en tant que test sanguin à faible coût pour encourager davantage de patients à se soumettre aux dépistages recommandés. »

Le cancer bronchique est le cancer le plus mortel, avec 1,76 million de décès dans le monde en 2018.1 La survie dépend d’une détection précoce, avec des taux de survie à 5 ans près de 10 fois plus élevés pour le cancer de stade I que pour le cancer de stade IV.2 La U.S. Preventive Services Task Force recommande un dépistage annuel par tomodensitométrie à faible dose (TDM FD, également appelé Scanner thoracique à faible dose ou LDCT pour l’acronyme anglais de « low-dose CT scan ») pour les fumeurs actuels et passés à risque le plus élevé de développer un cancer bronchique - en particulier, les personnes âgées de 55 à 80 ans qui ont fumé en moyenne un paquet de cigarettes par jour pendant plus de 30 ans et qui fument actuellement ou qui ont arrêté de fumer au cours des 15 dernières années.3 Même si le LDCT ne coûte rien à ces personnes et qu’il a été démontré qu’il améliorait la survie,4 seulement 7 %5 à 14 %6 des personnes éligibles aux États-Unis observent cette recommandation en raison d’une combinaison d’inconvénients, d’infrastructures manquantes et de crainte d’être exposés aux rayonnements.

« Le cancer du poumon est le plus souvent diagnostiqué à des stades tardifs lorsque les chances de guérison sont limitées », a déclaré le professeur Mina Gaga, directrice et chef du 7e Département de médecine respiratoire de l’Hôpital thoracique d’Athènes et investigatrice principale de l’étude. « Des tests permettant un diagnostic précoce sont requis d’urgence et les données Lung EpiCheck publiées dans l’ERJ sont très prometteuses pour la mise en œuvre d’un dépistage du cancer bronchique. »

Nucleix continue d’optimiser le test Lung EpiCheck et fait progresser le développement de versions de prochaine génération dans le but de mettre à disposition un test d’ici 1 à 2 ans.

À propos de Lung EpiCheck®

Lung EpiCheck est conçu pour fournir un test sanguin simple pour détecter le cancer du poumon à ses stades les plus précoces. Le test utilise une technologie fondée sur la PCR (réaction de polymérisation en chaîne) pour une analyse à faible coût des modifications spécifiques de la maladie dans les marqueurs de méthylation de l’ADN. Lung EpiCheck est développé pour une utilisation potentielle chez les personnes ayant des antécédents de tabagisme, présentant un risque élevé de développer un cancer bronchique, et qui n’observent pas les recommandations relatives à un dépistage annuel par des examens LDCT. Le test n’est pas encore disponible dans le commerce.

À propos de Nucleix

Nucleix est une société de biopsie liquide qui révolutionne le traitement du cancer grâce à une détection plus précoce de la maladie à un moment où une intervention peut avoir le maximum d’impact pour les patients. En tirant parti de l’épigénétique, fondée sur la PCR, l’approche de test innovante de la Société utilise une identification basée sur la méthylation pour la détection du cancer au stade précoce et récidivant. La plateforme non invasive EpiCheck® de la Société fournit des résultats extrêmement précis et sensibles, tout en proposant une option de test cohérant pour les patients et le système de santé. La Société développe actuellement une franchise EpiCheck, en commençant par le kit de test Bladder EpiCheck, commercialisé en Europe pour la récidive du cancer de la vessie. La Société fait progresser le test Lung EpiCheck vers sa commercialisation pour les personnes à haut risque, tout en développant des tests supplémentaires pour des maladies à haut risque. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : https://protect-eu.mimecast.com/s/AR22C3BWTNB5MntpuRpe?domain=nucleix.com.

1 GLOBOCAN2018 Global Cancer Observatory https://protect-eu.mimecast.com/s/dpBIC5JYhNvVKBtVDeaH?domain=gco.iarc.fr.
2 Lung cancer Stat Facts: Lung and Bronchus Cancer. https://protect-eu.mimecast.com/s/JUMhC7N4T7qO6DS19uGU?domain=seer.cancer.gov accédé en octobre 2020.
3 https://protect-eu.mimecast.com/s/KL1yC9R4T715KGSVXcXD?domain=uspreventiveservicestaskforce.org
4 NEJM Research team. Reduced Lung-Cancer Mortality with Low-Dose Computed Tomographic Screening. N Engl J Med 2011;365:395-409.
5 LCSR Available Facility Reports. (n.d.). Consulté le 28 octobre 2020 sur https://protect-eu.mimecast.com/s/xC4NCg1zfQkLWMt5rUt-?domain=nrdrsupport.acr.org
6 Zahnd WE, Eberth JM. Lung cancer screening utilization: A behavioral risk factor surveillance system analysis. Am J Prev Med. 2019;57:250-255. doi: 10.1016/j.amepre.2019.03.015.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20201030005617/fr/

Contacts

Jake Robison
Canale Communications
Tél : 619-849-5383
jake.robison@canalecomm.com