La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 602,88
    -243,65 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Tesla a triché dès sa première vidéo vantant l’Autopilot (FSD)

Dans une vidéo d’octobre 2016, Tesla a présenté un Model X en conduite autonome, qui se gare seul, sans conducteur à bord. Cependant, la réalité derrière ces images était un peu différente de ce que la marque voulait nous faire croire.

Dans la course à l’innovation, Tesla est un précurseur au sein de l’univers des véhicules électriques et de la conduite autonome (Full Self Driving). Cependant, derrière des communications bien rodées, on découvre souvent que la marque s’arrange parfois avec la vérité. C’est apparemment le cas avec une vidéo de Tesla, publiée en octobre 2016, qui présentait un Model X parcourant un trajet entre le domicile et le siège de Tesla en conduite autonome (donc, en théorie, sans intervention humaine). Comme rapporté par Reuters le 18 janvier 2023, on découvre au travers du témoignage d’un ingénieur, invité à comparaître lors d’un procès, que Tesla n’aurait pas été pas complètement honnête sur les capacités du véhicule à ce moment-là.

Des fonctionnalités qui n’existaient pas au moment de la vidéo

La déposition d’Ashok Elluswamy, directeur du logiciel Autopilot chez Tesla, lors d’un procès relatif à un crash mortel en Tesla, met en lumière le fait que Tesla a triché sur plusieurs points pour sa vidéo réalisée avec un Model X simulant une conduite autonome.

Cette vidéo, publiée le 20 octobre 2016, a énormément fait réagir en ligne lors de sa diffusion. C’était la première vidéo présentant une démonstration du Full Self Driving (FSD) de Tesla.

[Lire la suite]