Marchés français ouverture 7 h 4 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 675,25
    +709,24 (+2,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,2098
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,99 (-3,64 %)
     
  • BTC-EUR

    38 300,86
    -257,54 (-0,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    927,98
    -5,16 (-0,55 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Tesla pourrait toucher un milliard d’euros de subventions de Berlin

·2 min de lecture

Berlin et le Land de Brandebourg pourraient soutenir à hauteur d’un milliard d’euros l’implantation par Tesla d’une usine de batteries. Une subvention autorisée par Bruxelles, dans le cadre du fameux “Airbus de la batterie” qui vise à combler le retard de l’Europe sur la Chine.

Berlin ne s’est toujours pas prononcé quant au montant exact des subventions que Tesla pourrait toucher, en soutien de l’implantation dans sa lointaine banlieue d’une usine d’assemblage de batteries au lithium-ion. Le site Internet d’information américain Business Insider se risque pourtant à évaluer à un milliard d’euros la somme que le gouvernement régional du Land de Brandebourg et que le gouvernement fédéral pourraient verser à la firme américaine.

Le ministère allemand de l’économie s’est déjà engagé à verser un milliard d’euros de subventions dans le cadre de l’Airbus de la batterie, appellation officieuse du Projet Important d'Intérêt Européen Commun (PIIEC) officiellement connu sous le nom de “European Battery Alliance”. Un milliard six cents millions d’euros supplémentaires pourraient être versés dans le cadre du second Airbus de la batterie approuvé la semaine dernière par Bruxelles, en soutien cette fois de la recherche et pas seulement de la production de batteries au lithium pour l’automobile.

L’implantation allemande de Tesla lui permet de figurer parmi les entreprises bénéficiaires de l’Airbus de la batterie

Sous pression de l’Union européenne pour diminuer la moyenne de ses émissions de gaz à effet de serre, le gouvernement fédéral a déroulé le tapis rouge pour Elon Musk et Tesla. Le ministre allemand de l’économie Peter Altmaier a fait sauter les verrous administratifs pour précipiter le processus de sélection des terrains et d’attribution des permis de construire. Il y eut aussi les oppositions du bourgmestre et des écologistes, soucieux de la protection de quelques espèces animales indigènes rares (loups, lézards, chauves-souris et serpents).

Lire aussi

Tesla a entrepris au cours de l’automne 2019 de déboiser une surface équivalente à deux cents terrains de football en plein cœur de la réserve naturelle proche de la petite ville de Grünheide (8.700 habitants), près de Berlin. C’est là qu’afflueront bientôt quelque douze mille employés pour asse[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Pourquoi un seul “Airbus de la batterie” ne suffit pasHybrides et électriques : leurs batteries s’enflamment et leurs constructeurs déchantentVéhicules électriques: Tesla veut réduire de moitié le coût des batteriesUn projet de "giga-fabrique" de batteries en FranceFaut-il avoir peur des batteries lithium-ion ?