Publicité
La bourse ferme dans 5 h 11 min
  • CAC 40

    8 012,25
    +30,74 (+0,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 932,39
    +18,26 (+0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 753,31
    -45,66 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0676
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    2 393,10
    +4,70 (+0,20 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 731,75
    -1 362,00 (-2,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,72
    -0,97 (-1,17 %)
     
  • DAX

    17 772,12
    +2,10 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 866,76
    +18,77 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 683,37
    -181,88 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    5 022,21
    -29,20 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    38 079,70
    +117,90 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    16 385,87
    +134,03 (+0,82 %)
     
  • GBP/USD

    1,2471
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Tesla: livraisons et production déçoivent au premier trimestre, l'action en pâtit

Une station de recharge Tesla, à Burbank (Californie) le 16 janvier 2024 (MARIO TAMA)
Une station de recharge Tesla, à Burbank (Californie) le 16 janvier 2024 (MARIO TAMA)

Le constructeur automobile américain Tesla a livré moins de véhicules au premier trimestre que sur les trois premiers mois de 2023, et moins que ce qu'attendaient les marché, ce qui faisait chuter son action à la Bourse de New York mardi.

Le spécialiste des voitures électriques a livré 386.810 véhicules au total, contre 457.000 attendus par le consensus d'analystes. Sa production a également reculé de 8,5% sur le trimestre, à 433.371 voitures.

"La baisse des volumes est due en partie aux phases initiales de production de la nouvelle version de la Model 3 dans notre usine de Fremont", en Californie, a expliqué le groupe dans un communiqué.

PUBLICITÉ

D'après lui, elle découle aussi des problèmes d'acheminement liés au conflit en mer Rouge, avec des tirs de missiles par les Houthis sur les navires, et d'un sabotage ayant mis plusieurs jours à l'arrêt son usine allemande, son seul site de production en Europe.

Vers 18H30 GMT, l'action de Tesla perdait 5,23% à la Bourse de New York.

Mais le groupe n'évoque pas la Chine, où il est pourtant confronté à la forte concurrence des constructeurs locaux, en particulier BYD qui lui a ravi le titre de plus gros vendeur mondial de véhicules électriques au quatrième trimestre 2023.

"Désastreux premier trimestre", titrait la note des analystes de Wedbush, après cette annonce de Tesla qui a "négativement choqué" le marché.

"Disons-le franchement: bien que nous anticipions un mauvais trimestre, il s'agit là d'une catastrophe absolue au premier trimestre qu'il est difficile d'expliquer", estiment-ils.

"Nous considérons cela comme un moment phare dans l'histoire de Tesla", quand son patron Elon Musk doit s'employer à "renverser" cette contreperformance faute de quoi "des jours plus sombres pourraient se présenter et pourraient affecter Tesla sur le long terme", préviennent-ils.

- 1.000 dollars de plus -

En 2023, Tesla avait pratiqué des baisses de prix aux Etats-Unis pour, avait expliqué notamment Elon Musk, rendre ses véhicules plus abordables dans un contexte d'inflation élevée et de hausse des taux d'intérêts.

Mais le groupe américain a indiqué mi-mars qu'il faudrait débourser 1.000 dollars supplémentaires à partir du 1er avril pour l'achat d'un Model Y.

Le constructeur n'a pas donné d'indication mardi sur le dernier venu dans son catalogue, le futuriste pick-up Cybertruck dont les premiers exemplaires ont été livrés en novembre après une attente prolongée.

Les experts de Cox Automotive attendaient une hausse de 5,6% des ventes des constructeurs au premier trimestre, profitant d'un marché du travail serein et d'une chaîne d'approvisionnement plus fluide - mais un repli de 3,1% par rapport au quatrième trimestre 2023.

General Motors - premier constructeur du marché américain, avec une part revendiquée de 16,3% pour 2023 - a écoulé 594.233 véhicules au premier trimestre, soit un repli de 1,5% dû à de moindres ventes aux flottes. Elles ont progressé de 6% pour les particuliers.

Les marques Cadillac (-2,4%), Chevrolet (-2,1%) et General Motors (-4,8%) ont baissé, seule Buick (+16,4%) a progressé sur cette période.

Acteur important du marché américain, le constructeur japonais Toyota a vendu 565.098 véhicules (marques Toyota et Lexus) aux Etats-Unis au premier trimestre, soit une hausse de 20,3% sur un an. Les véhicules électriques ont représenté 36,6% de ce total.

Pionnier des hybrides avec son modèle Prius, Toyota a longtemps freiné sur les voitures 100% électriques.

Son patron pour l'Amérique du Nord, Jack Hollis, a précisé mardi dans un communiqué que le groupe proposait actuellement vingt-sept "options de véhicules électrifiés".

Par ailleurs, le japonais Honda a vu ses ventes bondir de 17,3% à 333.824 véhicules aux Etats-Unis sur les trois premiers mois de l'année.

De son côté, la start-up Rivian a annoncé une production de 13.980 véhicules dans son usine de Normal (Illinois), et la livraison de 13.588 véhicules sur le premier trimestre.

Elle avait vu ses livraisons fondre de 10% à 13.972 véhicules au quatrième trimestre, par rapport aux trois mois précédents.

Elle a présenté en mars deux nouveaux véhicules électriques, baptisés R2 et R3. Le premier - un SUV - est annoncé pour 2026.

Rivian a confirmé mardi sa prévision de production de 57.000 véhicules en 2024, après 57.232 l'année précédente. Le constructeur a livré 50.122 véhicules en 2023, mais n'a pas fourni de prévisions pour 2024.

elm/liu