La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 677,64
    +30,33 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,62
    +21,35 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 796,64
    +15,16 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0549
    -0,0011 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 816,80
    +15,30 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    16 278,24
    +103,85 (+0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,49
    -1,76 (-0,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,15
    +0,69 (+0,97 %)
     
  • DAX

    14 370,72
    +106,16 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,63
    +4,46 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 122,51
    +40,51 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    3 971,71
    +8,20 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2300
    +0,0062 (+0,50 %)
     

Tesla, Google, Meta...: comment la tech construit son nouvel eldorado à Austin

Michael Sohn/AP/SIPA

L’esprit alternatif de la ville démocrate et sa fiscalité avantageuse séduisent: Tesla et Oracle s’y sont installés, Google et Meta y construisent des tours.

Pour créer sa start-up, Josh Cliffords a jeté son dévolu sur Austin, bien plus abordable que San Francisco, où il ne pouvait s’offrir, avec sa compagne, que "des lits superposés pour 2.000 dollars par mois". Un lieu où, "contrairement à l’Europe, les investisseurs n’ont pas froid aux yeux". Le jeune homme veut "mettre fin au problème mondial de l’eau". FreeWater distribue gratuitement des bouteilles en aluminium d’eau et reverse 10 % des profits à des ONG.

Il est logé chez Capital Factory, le plus gros incubateur de la ville texane. De Barack Obama à Richard Branson, tous les VIP font étape dans cette vitrine technologique, qui anime un écosystème bouillonnant. Austin couve 4.000 start-up par an. Parmi elles, 20 licornes ont émergé, dont l’application de rencontres Bumble ou le spécialiste de l’intelligence artificielle SparkCognition. Austin aime l’innovation et elle le lui rend bien.

"Un paradis écologique sur la rivière Colorado"

En octobre 2021, l’arrivée d’Elon Musk a envoyé un signal fort: le milliardaire a décidé de déménager son siège social mondial, à proximité de la Gigafactory de Tesla, inaugurée en avril suivant. "Nous allons bâtir un paradis écologique ici, sur la rivière Colorado", avait-il twitté. En décembre, l’éditeur de logiciels Oracle y a transféré son siège, quittant la Silicon Valley. Exploit plus discret, la ville a été choisie en 2018 pour accueillir - dans les murs de Capital Factory - US Army Futures Command, le premier laboratoire d’innovation de l’armée, piloté par un général quatre étoiles.

La vie après l’ère Dell

Longtemps, le sort d’Austin fut lié à celui du géant informatique fondé par Michael Dell, ancien étudiant de l’université du Texas. Une dépendance qui a coûté cher: quand la bulle Internet a éclaté en 2000, la ville a perdu 35.000 emplois. "Depuis, Austin s’est diversifié dans tous les secteurs, de l’automobile à la santé en passant par l’aéronautique", explique Roland Peña, vice-président d’Austin Chamber, l’agence économique[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi