La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 620,69
    +598,65 (+1,76 %)
     
  • Nasdaq

    15 325,15
    +71,10 (+0,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 753,37
    -182,25 (-0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1303
    -0,0019 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    23 788,93
    +130,01 (+0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    49 717,88
    -1 919,36 (-3,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 430,24
    -8,64 (-0,60 %)
     
  • S&P 500

    4 574,28
    +61,24 (+1,36 %)
     

Tesla : après un sondage sur Twitter, Elon Musk pourrait vendre 10 % de ses actions

·2 min de lecture

L'action de Tesla baissait après les résultats d'un sondage lancé par Elon Musk pour savoir s'il devait vendre une partie de ses actions dans l'entreprise.

Après le verdict de Twitter, la sanction à Wall Street: l'action de baissait ce lundi 8 novembre après les résultats d'un sondage lancé par le du fabricant de véhicules électriques pour savoir s'il devait vendre une partie de ses actions dans l'entreprise.

"Depuis peu, on parle beaucoup des gains non réalisés comme d'une stratégie d'optimisation fiscale. C'est pourquoi je propose de vendre 10% de mes actions Tesla. Soutenez-vous cela?", avait demandé samedi sur son réseau social de prédilection, où il compte près de 63 millions d'abonnés.

Sur les 3,5 millions de votants, 57,9% ont répondu "oui".

S'il se plie au choix de la majorité comme il s'y est engagé, Elon Musk, qui possédait au 30 juin environ 17% des actions en circulation de , devrait empocher un joli pactole.

En se basant sur le cours de clôture de vendredi, la vente pourrait en effet lui rapporter plus de 20 milliards de dollars.

Cette perspective ne semblait pas enchanter les investisseurs, l'action de Tesla perdant près de 3%, à 1.185,80 dollars, en début de séance.

Pression sur les milliardaires

Elon Musk avait lancé son sondage en faisant référence à une récente suggestion de parlementaires démocrates visant à imposer plus lourdement les super-riches en ciblant leurs actions, généralement taxées uniquement lorsqu'elles sont vendues.

Une telle mesure concernerait particulièrement Elon Musk qui s'est vu attribuer au fil des ans de nombreux stocks-options et actions convertibles en guise de rémunération.

La proposition a été a priori mise de côté pour l'instant, mais continue d'être soutenue par plusieurs élus, à commencer par le sénateur de l'Oregon Ron Wyden.

"Le fait que l'homme le plus riche du monde paie ou non des impôts ne devrait pas dépendre des résultats d'un sondage Twitter", a affirmé sur le réseau aux gazouillis M. Wyden, qui [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles