La bourse ferme dans 2 h 27 min
  • CAC 40

    5 568,75
    +50,20 (+0,91 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 525,07
    +32,53 (+0,93 %)
     
  • Dow Jones

    29 638,64
    -271,73 (-0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,1993
    +0,0059 (+0,49 %)
     
  • Gold future

    1 814,30
    +33,40 (+1,88 %)
     
  • BTC-EUR

    15 658,36
    -592,65 (-3,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    368,61
    +4,01 (+1,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,21
    -0,13 (-0,29 %)
     
  • DAX

    13 408,94
    +117,78 (+0,89 %)
     
  • FTSE 100

    6 374,68
    +108,49 (+1,73 %)
     
  • Nasdaq

    12 198,74
    -7,11 (-0,06 %)
     
  • S&P 500

    3 621,63
    -16,72 (-0,46 %)
     
  • Nikkei 225

    26 787,54
    +353,92 (+1,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 567,68
    +226,19 (+0,86 %)
     
  • GBP/USD

    1,3348
    +0,0016 (+0,12 %)
     

Terrorisme, sécurité: Quatennens (LFI) appelle à "renforcer beaucoup plus" les effectifs de police

Salomé Vincendon
·3 min de lecture
Adrien Quatennens le 25 octobre 2020 sur BFM Politique - BFMTV
Adrien Quatennens le 25 octobre 2020 sur BFM Politique - BFMTV

Le député La France Insoumise a réagi ce dimanche sur BFM Politique, à l'enquête concernant la mort de l'enseignant Samuel Paty, appelant à renforcer les services de renseignement intérieur en France. Ce professeur a été tué par un terroriste pour avoir montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet, dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression.

"Comment peut-on expliquer que rien n'a été fait?"

Il avait été menacé sur les réseaux sociaux quelques jours avant le meurtre. L'été passé, le compte Twitter du terroriste avait même déjà été signalé auprès de la plate-forme Pharos - qui permet de signaler des contenus illicites en ligne - pour avoir publié les images d'une "fausse décapitation" sur Twitter.

"Comment peut-on expliquer qu'un compte Twitter qui avait été signalé depuis des lustres, dont on voit bien qu'il avait des liens et des connexions avec l'islam radical, comment peut-on expliquer que rien n'a été fait?" s'interroge Adrien Quatennens.

"Comment peut-on expliquer que quelqu'un suivi par les services de renseignement, fiché S, puisse entrer dans une école de la République pour parlementer avec la proviseure et mettre une pression sur elle?", ajoute-t-il, parlant d'Abdelhakim Sefrioui, prédicateur islamiste fiché S, qui a dénoncé le cours du professeur sur les réseaux sociaux, mais aussi à la direction de l'établissement scolaire.

10.000 policiers de plus

Pour mieux suivre les personnes et comportements potentiellement dangereux, le député propose de "faire en sorte que nos services de renseignement soient considérablement renforcés", déclarant que la plateforme Pharos regroupait "une poignée de fonctionnaires pour tout le pays, ce n'est pas suffisant".

"Avant de nouvelles lois, nous avons besoin de moyens humains et matériels pour appliquer les lois existantes", lance-t-il, appelant à "renforcer beaucoup plus" les effectifs policiers en France, "dans le respect le plus complet de l'État de droit".

"Au total en France, pas uniquement dans la lutte contre le terrorisme, il en faut 10.000 de plus", selon Adrien Quatennens, reprenant le programme de La France Insoumise. Le gouvernement a annoncé cet été une augmentation des moyens pour les secteurs de la justice, de la santé, mais aussi de la police. La DGSI (Direction générale de la Sécurité intérieure) annonçait également fin 2019 recruter 1200 nouveaux agents d'ici à 2022.

"Refonder la police"

D'après le député, il faut également "refonder la police". Elle "devrait davatange s'occuper du service de renseignements ou de la lutte contre le grand banditisme" et renouer avec des techniques "efficaces, comme l'infiltration, qui permet de suivre véritablement à la trace les personnes qui sont mises en cause".

A l'inverse, pour Adrien Quatennens, "une chose est tout à fait et radicalement inefficace, c'est la politique de Monsieur Darmanin [ministre de l'Intérieur, NDLR] en matière de lutte contre les stupéfiants et le traffic de drogues. Aujourd'hui on fait la chasse au consommateur, on court après les boulettes de shit, ça n'a aucun effet sur le traffic", assure-t-il.

Il se dit intéressé par la légalisation de certaines drogues, avançant qu'actuellement, "nous sommes le pays le plus consommateur alors que nous avons la législation d'Europe la plus répressive, il y a bien un problème".

Article original publié sur BFMTV.com