La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 929,53
    -227,16 (-0,67 %)
     
  • Nasdaq

    11 899,78
    -214,00 (-1,77 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0718
    -0,0013 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    21 294,46
    -391,37 (-1,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    525,73
    -11,16 (-2,08 %)
     
  • S&P 500

    4 115,17
    -48,83 (-1,17 %)
     

Si la Terre est plus proche du Soleil en hiver, pourquoi fait-il plus froid ?

Ce ne sont pas des sabres laser que le rover Perseverance abandonne sur Mars, mais des tubes remplis d’échantillons. Le 4 janvier 2023, la Nasa a indiqué que son robot avait déposé un 4e prélèvement à la surface de Mars. Il en reste encore 6 autres pour construire le « premier dépôt d’échantillons sur un autre monde ».

Il peut paraître surprenant que le robot délaisse ainsi ses précieux tubes, à la merci du vent et de la poussière martienne. Ne risquent-ils pas de finir ensevelis ou emportés, et donc impossibles à retrouver, à cause des tempêtes de sable ?

La Nasa n’a pas peur de perdre ces tubes de Perseverance sur Mars

La Nasa a anticipé cette situation et ne semble pas inquiète de perdre les échantillons de cette façon. L’agence avait détaillé pourquoi sur Twitter le 24 décembre. « Mars est venteuse, mais pas comme sur Terre. L’atmosphère y est beaucoup moins dense : environ 1 centième de celle de la Terre. Les vents ici peuvent prendre de la ‘vitesse’, mais ils ne ‘ramassent’ pas beaucoup de choses. »

Ainsi, poursuit la Nasa, le vent sur Mars peut effectivement soulever un peu de poussière fine et la redéposer sur la surface de la planète. Mais, pas de quoi s’inquiéter pour les échantillons que Perseverance a largués au sol.

[Lire la suite]