Terreïs : balise le terrain

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA30,200,22

L'objectif du groupe Terreïs est "d'accroître significativement" son portefeuille tertiaire parisien pour se concentrer à plus de 95% sur Paris QCA et la proche périphérie. Ainsi, en 2013, Terreïs continuera la cession de ses actifs de province et de sa partie résidentielle.

Parallèlement, la politique d'acquisitions dans Paris sera poursuivie en fonction des opportunités. Terreïs vient de signer une promesse de vente sur un actif de grande qualité situé au 10 avenue de Messine (8ème arrondissement) pour un montant de 55,5 ME.

Les revenus locatifs au titre de 2012 de Terreïs se sont élevés à 58,3 Millions d'Euros, en hausse de 40% par rapport à la même période de 2011. Cette progression est supérieure aux perspectives annoncées de croissance d'au moins 35% du chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année.

Après retraitement des acquisitions et cessions réalisées, la croissance organique du groupe s'est établie à plus de 6%. Le (Paris: FR0000072399 - actualité) taux d'occupation du patrimoine tertiaire (hors actif situé rue d'Anjou) s'élève à 96%. Les deux actifs d'Anjou et Volney sont désormais loués à plus de 90%.

Terreïs a poursuivi son recentrage pour se concentrer exclusivement sur Paris et sa proche périphérie. Ces cessions d'actifs actés se sont élevées à 24,9 ME au 31 décembre 2012. Elles ont été conclues à des prix supérieurs aux valeurs d'expertises. Par ailleurs, sur l'exercice 2012, Terreïs a acté des protocoles de cessions d'actifs résidentiels pour 34,9 MEUR à fin décembre. L'ensemble de ces cessions d'actifs, soit 59,8 ME, a généré une plus-value comptable de plus de 35 ME.

Forte de ces cessions et d'une structure financière toujours solide, Terreïs a poursuivi sa stratégie d'acquisitions ciblées avec deux acquisitions dans le QCA parisien pour un prix total de 32 ME. Le rendement sur la partie bureaux - commerces de ces deux actifs ressort à 6,4%.