La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 589,77
    +737,24 (+2,18 %)
     
  • Nasdaq

    11 468,00
    +484,22 (+4,41 %)
     
  • Nikkei 225

    27 968,99
    -58,85 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,0410
    +0,0075 (+0,73 %)
     
  • HANG SENG

    18 597,23
    +392,55 (+2,16 %)
     
  • BTC-EUR

    16 398,44
    +448,96 (+2,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    405,88
    +5,18 (+1,29 %)
     
  • S&P 500

    4 080,11
    +122,48 (+3,09 %)
     

Terra, le Titanic de la crypto : quand un insubmersible stablecoin coule

L’un des projets les plus populaires de l’industrie blockchain, dont l’algorithme promettait stabilité de la cryptomonnaie, souffre d’une violente hémorragie financière. Une débâcle qui interfère même avec le prix du bitcoin. Analyse.

Forcément. Un stablecoin qui perd l’équilibre et voit son cours plonger de 35 %, ça vaut le détour. Pour se rafraîchir la mémoire, rappelons d’emblée que ces cryptomonnaies dites stables s’appuient sur toutes sortes de mécanismes technico-financiers pour garantir que leur prix ne fluctue pas (trop) au gré du marché.

Souvent, ces jetons numériques trouvent leur aplomb en ancrant leur valeur à un actif ou une devise classique, le dollar américain pour ne pas le citer. Pour un stablecoin acheté, l’utilisateur espère qu’un billet vert se trouve sur les comptes des développeurs crypto.

Venons-en alors au stablecoin Terra (UST) en lien avec la blockchain du même nom. L’UST est élaboré en parité indirecte avec le dollar via un algorithme intégrant le token natif de Terra, le LUNA. Pour faire simple, pour créer un LUNA, un UST est nécessaire, et inversement. Le protocole assure l’arbitrage pour garder le prix le plus près possible de 1$.

En grâce dans l’écosystème décentralisé, l’UST était jusqu’à il y a peu le troisième stablecoin en termes de capitalisation de marché. Sauf que ce mardi, son cours a touché le fond en cotant à 0,65$ sur certaines plateformes d’échange.

Mouvement de panique

Terra a commencé à trembler le week-end dernier sous l’impact de liquidations massives.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/