Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 598,45
    +1 547,54 (+2,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 368,08
    -5,77 (-0,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Tenue inadaptée, gestes tactiles… Emmanuel Macron a enchaîné les bourdes au Japon

Jacques Witt/Pool/Bestimage

Emmanuel Macron abordera peut-être les choses de manière un peu différente pour sa prochaine visite au Japon. Le président s'est en effet rendu à Hiroshima dans le cadre de la réunion du sommet du G7, et, comme l’explique le quotidien Libération dans un article du samedi 20 mai 2023, il a malgré lui enchaîné les bourdes. La première erreur concernerait sa tenue vestimentaire. Emmanuel Macron était vêtu pour l'occasion d'un costume noir, avec une chemise blanche et une cravate noire. Mais au Japon, c’est la tenue que l’on réserve habituellement pour les enterrements. Autre erreur relevée par le quotidien : lors de la première réunion de discussion, le président français avait visiblement posé son sac par terre près de sa chaise. Une façon de faire qui n'a pas cours au Japon, où l'on ne pose (presque) jamais ses affaires au sol expliquent nos confrères.

Emmanuel Macron aurait également oublié que les Japonais sont peu coutumiers des contacts physiques. Pourtant, on a pu le voir très souvent une main posée dans le dos du Premier Ministre japonais, relève encore Libération. Un geste qui a pu embarrasser certains de ses interlocuteurs. Toujours très tactile, Emmanuel Macron n’a pas hésité à serrer la main à celui qui tenait le rôle d’interprète lors de la visite du sanctuaire, un geste là encore très peu commun au Japon, mais dont il ne lui a pas tenu rigueur. Un détail qui n'a cependant pas échappé aux enfants qui ont accueilli les chefs d’État sur l’île Itsukushima : ces derniers (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite