Publicité
Marchés français ouverture 4 h 24 min
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    38 689,02
    +56,00 (+0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0720
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    18 131,88
    -203,44 (-1,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 509,59
    -280,09 (-0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 358,70
    -23,97 (-1,73 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     

Tentative de féminicide à Blois : la justice a rendu son verdict concernant le refus du policier

Diego Parra

Les faits remontent au mardi 13 décembre 2022 lorsque Chloé, une jeune femme âgée de 24 ans, se rend au commissariat de Blois. Cette dernière souhaite déposer plainte contre son ex-compagnon Marvin, âgé de 27 ans. Toutefois, le policier face auquel elle s’était retrouvé avait refusé de prendre sa plainte, lui indiquant de revenir le lendemain. Quelques heures plus tard, Chloé a été retrouvée dans le hall d’entrée de son immeuble. Laissée pour morte, elle avait été rouée de coups. Jeudi 11 mai 2023, le principal concerné est passé devant le conseil de discipline, comme l’a expliqué Le Parisien. Il est toutefois précisé qu’aucune décision n’a été votée. "L’administration a soumis la sanction de révocation au conseil mais les représentants du personnel ont voté contre", peut-on d'abord lire. Face à l’égalité des voix, c’est le président qui a alors "proposé une sanction inférieure" mais les votes étaient à nouveau identiques. C’est désormais Frédéric Veaux, le directeur général de la police nationale, qui va devoir prendre la décision. De son côté, le policier, qui avait été auditionné par l’IGPN, avait reconnu ne pas avoir "assez questionné la jeune femme", conclut le journal.

C'est une terrible affaire de violences conjugales. Dans les colonnes du Parisien, jeudi 9 février 2023, c’est Alexandra, la mère de la jeune femme, qui avait fait des confidences bouleversantes. Cette dernière avait d’abord donné des nouvelles de sa fille. "Elle est sortie du coma il y a dix jours !", s'était-elle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite