La bourse ferme dans 4 h 4 min
  • CAC 40

    7 071,39
    +6,00 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 268,92
    -7,28 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    35 719,43
    +492,40 (+1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,1280
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    1 786,00
    +1,30 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    43 444,94
    -2 155,79 (-4,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 273,07
    -48,21 (-3,65 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,24
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 762,50
    -51,44 (-0,33 %)
     
  • FTSE 100

    7 358,20
    +18,30 (+0,25 %)
     
  • Nasdaq

    15 686,92
    +461,76 (+3,03 %)
     
  • S&P 500

    4 686,75
    +95,08 (+2,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 860,62
    +405,02 (+1,42 %)
     
  • HANG SENG

    23 996,87
    +13,21 (+0,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3190
    -0,0052 (-0,39 %)
     

Tensions sur le papier: la presse en mauvaise posture

·2 min de lecture

Hausse du prix du papier, rallongement des délais de livraison, et risques de pénurie: le manque de papier dans le monde met la presse française sous pression. L’Alliance de la presse d’information générale enverra un courrier au Premier ministre dans les prochains jours à ce sujet.

Nos journaux vont-ils devoir revoir à la baisse leur pagination, réduire le nombre d’exemplaires imprimés, ou encore augmenter leur prix de vente? Ces hypothèses ne sont plus taboues pour bon nombre de . En cause, le manque de papier, qui touche de plein fouet le secteur. L’inquiétude est palpable chez les professionnels de la presse.

L’Alliance de la presse d’information générale, l’organisme représentant les journaux d’information, va d'ailleurs envoyer dans les prochains jours un courrier au Premier ministre, Jean Castex, pour l’alerter au sujet de ces tensions sur le papier. Pierre Pétillault, directeur général de l’organisation, explique: “On a eu beaucoup de remontées de nos adhérents. Les journaux ont reçu des avertissements de leurs fournisseurs, sur des augmentations tarifaires d’une part, et de possibles ruptures d’approvisionnement d’autre part. On leur a aussi dit que les commandes passées ne seraient pas forcément honorées.”

Des livraisons de papiers moins abondantes

Les titres de presse s’adaptent. Morgan Di Salvia, rédacteur en chef du journal de bande-dessinées Spirou, raconte: “Cette semaine, le numéro qu’on va boucler sera sur un papier légèrement différent, avec un grammage plus fin.” Le journal a en effet besoin de garder son papier habituel de côté pour un numéro double, prévu à Noël. Et face aux livraisons de papier qui deviennent de moins en moins abondantes, il faut trouver des solutions. “D’habitude, on faisait des stocks de papier pour une année entière. Là, on en reçoit des quantités beaucoup plus limitées”, déplore le rédacteur en chef.

Même constat pour Christophe Perrusson, responsable fabrication des Editions Croque Futur, qui éditent notamment Challenges: “Il y a deux semaines, la publicité m’a demandé de rajouter des pages supplémentaires, et j’ai dit non. Pas par plaisir, mais parce qu’on n’avait pas le choix”. La raison: toutes les bobines qui impriment le journal ne sont pas suffisamment approvisionnées.

Jusqu’à 50% d’augmentation[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles