La bourse ferme dans 7 h 55 min
  • CAC 40

    6 581,06
    +11,11 (+0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 796,81
    +7,19 (+0,19 %)
     
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0148
    -0,0017 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 792,80
    -5,30 (-0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    23 667,42
    -259,34 (-1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    569,23
    -21,54 (-3,65 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,78
    -0,63 (-0,70 %)
     
  • DAX

    13 847,83
    +31,22 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 539,32
    +30,17 (+0,40 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    28 868,91
    -2,87 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 774,95
    -265,91 (-1,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2033
    -0,0026 (-0,21 %)
     

Nancy Pelosi défie Pékin et atterrit à Taïwan

SAUL LOEB / AFP

Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants américaine, a atterri à Taipei. Le Parti communiste chinois est furieux. Des "avions de chasse chinois Su-35" sont en train de "traverser le détroit de Taïwan", qui sépare la Chine continentale de l'île, indique la télévision étatique chinoise CGTN.

Un affront à la Chine: la présidente américaine de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a atterri mardi à Taïwan, malgré les avertissements de Pékin qui considère cette visite comme une grave provocation risquant d'enflammer des relations sino-américaines déjà tendues.

Actuellement en tournée en Asie, Mme Pelosi, 82 ans, est la plus haute responsable américaine élue à se rendre sur l'île en 25 ans. Une initiative controversée qui crée déjà de fortes tensions dans la région.

Arrivée dans la soirée à bord d'un avion militaire américain, la dirigeante a été accueillie à son arrivée par Joseph Wu, le ministre taïwanais des Affaires étrangères.

"La visite de notre délégation parlementaire à Taïwan démontre le soutien inconditionnel de l'Amérique à la vibrante démocratie de Taïwan", a-t-elle déclaré dans un communiqué publié peu après son arrivée.

Elle a par ailleurs estimé que sa venue ne contrevenait "d'aucune façon" à la politique de longue date des Etats-Unis vis-à-vis de la Chine.

Sa visite n'avait pas été confirmée à l'avance mais plusieurs médias américains et taïwanais évoquaient depuis de nombreux jours sa venue, entraînant de fermes condamnations de Pékin.

Dès l'arrivée de Nancy Pelosi à Taïwan, le ministère chinois des Affaires étrangères a dénoncé "une grave violation" des engagements américains vis-à-vis de la Chine, qui "porte gravement atteinte à la paix et à la stabilité" régionales.

Il a dénoncé les multiples actions "extrêmement dangereuses" ces dernières années des responsables politiques américains, qui "utilisent Taïwan pour contenir la Chine", notamment avec cette visite.

L'armée menace

Le ministère chinois de la Défense a lui promis des "actions militaires ciblées" de la part de l'armée.

La Chine estime que Taïwan, peuplée d'environ 23 millions d'habitants, est l'une de ses provinces, qu'elle n'a pas encore réussi à réunifier avec le reste de son territoire depuis la fin de la guerre civile chinoise (1949).

Opposé à toute initiative donnant au[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles