Marchés français ouverture 8 h 33 min
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • BTC-EUR

    52 588,70
    -24,95 (-0,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     

Tensions entre la Pologne et l'UE: y a-t-il un risque de "Polexit"?

·2 min de lecture

Une décision de la Cour constitutionnelle polonaise a contesté la primauté du droit européen sur le droit polonais, jugeant plusieurs articles des traités européens "incompatibles" avec la Constitution du pays.

Le gouvernement polonais a assuré vendredi que la Pologne souhaitait rester dans l'Union européenne, alors qu'il était confronté à des réactions de plus en plus vives contre une décision de justice qui, selon des analystes, pourrait conduire au "Polexit". La décision de la Cour constitutionnelle polonaise, jugeant plusieurs articles des traités européens "incompatibles" avec la Constitution du pays.

Le tribunal a aussi averti les institutions européennes de ne pas "agir au-delà de leurs compétences" en s'ingérant dans les réformes du système judiciaire polonais, qui constituent . "L'entrée de la Pologne et des pays d'Europe centrale dans l'Union européenne est l'un des faits marquants de ces dernières décennies. Pour nous, mais aussi pour l'UE elle-même", a déclaré le chef du gouvernement conservateur nationaliste polonais, Mateusz Morawiecki. "La place de la Pologne est et sera dans la famille européenne des nations", a-t-il ajouté dans une publication sur Facebook après que l'ancien président du Conseil européen, et actuel chef de l'opposition centriste dans le pays, Donald Tusk a appelé à un rassemblement dimanche à Varsovie "pour défendre une Pologne européenne".

Bruxelles et d'autres capitales européennes on réagi sévèrement. Jeudi, le commissaire européen à la justice Didier Reynders a averti que l'UE utiliserait "tous les outils" à sa disposition . Avant le jugement, l'Union européenne avait prévenu que l'affaire pourrait avoir des "conséquences" pour le versement à la Pologne des fonds européens de relance, les projets polonais concernés n'ayant toujours pas reçu l'approbation de Bruxelles.

"Attaque contre l'UE"

Le ministre français des Affaires européennes, Clément Beaune, a qualifié vendredi le jugement du tribunal polonais . "C'est gravissime (...). C'est le risque d'une sortie de facto" de l'UE, a-t-il déclaré à BFMTV. Cette décision soulève le risque d'une "sortie de facto" de la Pologne de l'Union européenne (UE), a-t-il souligné, en prévenant qu'elle [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles