La bourse ferme dans 1 h 6 min
  • CAC 40

    5 573,32
    +2,03 (+0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 519,08
    +7,18 (+0,20 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1903
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 812,10
    +0,90 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    14 411,08
    -676,49 (-4,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    334,85
    -35,67 (-9,63 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,29
    -0,42 (-0,92 %)
     
  • DAX

    13 312,53
    +22,73 (+0,17 %)
     
  • FTSE 100

    6 365,07
    -26,02 (-0,41 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • HANG SENG

    26 819,45
    +149,70 (+0,56 %)
     
  • GBP/USD

    1,3337
    -0,0045 (-0,34 %)
     

Tensions entre Paris et Ankara : "La Turquie prend des positions téméraires mais n'a pas beaucoup d'alliés sur le long terme"

franceinfo
·1 min de lecture

"Allez faire des examens de santé mentale." Visant le président français Emmanuel Macron, ces propos du président turc Recep Tayyip Erdogan ont été jugés "inacceptables" par l'Elysée, ainsi que par plusieurs dirigeants européens, dont la chancelière allemande Angela Merkel, lundi 26 octobre.

Pourquoi les relations entre la Turquie et la France se sont-elles encore dégradées après les discours du chef de l'Etat consécutifs à l'assassinat de Samuel Paty ? L'Union européenne laissera-t-elle faire ? Qui soutient encore le président Erdogan ? Entretien avec Jean Marcou, enseignant chercheur à Sciences Po Grenoble et spécialiste de la Turquie.

Franceinfo : Pourquoi les relations entre la France et la Turquie se sont-elles envenimées ?

Jean Marcou : Le président Erdogan veut être un leader de poids dans le monde musulman. Il entend défendre les Turcs à l'étranger, mais aussi, plus largement, les musulmans. Avant même l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine, il s'en était déjà pris, début octobre, aux mesures annoncées par Emmanuel Macron contre les séparatismes.

Il faut aussi savoir que cet attentat, que nous avons perçu en France comme similaire à celui contre Charlie Hebdo ou celui commis au Bataclan, n'a pas toujours été replacé dans son contexte à l'étranger. Même la presse européenne (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi