Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 127,55
    -697,43 (-1,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 330,89
    -29,43 (-2,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,63
    -0,66 (-0,81 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2651
    -0,0009 (-0,07 %)
     

Tennis: Simona Halep, ex-numéro 1 mondiale, suspendue quatre ans pour dopage

Tennis: Simona Halep, ex-numéro 1 mondiale, suspendue quatre ans pour dopage

Le couperet est tombé pour Simona Halep: la Roumaine a été suspendue mardi pour les quatre prochaines années, à la suite de deux infractions au Programme antidopage du tennis (TADP).

L'Agence internationale pour l'intégrité du tennis (ITIA) l'a annoncé dans un communiqué. L'ex-numéro 1 mondiale, 31 ans, se disait innocente et espérait reprendre le fil de sa carrière.

Halep annonce son intention de faire appel

La première infraction concerne un "résultat d'analyse anormal" pour le roxadustat, une substance interdite, lors d'un contrôle antidopage effectué lors de l'US Open 2022. La seconde concerne elle des irrégularités au sein du passeport biologique de la joueuse, a expliqué l'ITIA.

PUBLICITÉ

Lauréate de deux Majeurs (Roland-Garros 2018, Wimbledon 2019), Halep était déjà suspendue provisoirement depuis octobre 2022. Ses quatre années de suspension courent ainsi jusqu'au 6 octobre 2026, précise l'ITIA.

Dans la foulée de l'annonce de l'ITIA, Halep a fait part de son intention de faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). "Je continue à m'entraîner et à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour laver mon nom de ces fausses accusations et revenir sur le court", a-t-elle déclaré sur ses réseaux sociaux.

Article original publié sur RMC Sport