Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 934,17
    +88,98 (+0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Tennis: "C’est la fin, il faut me laisser tranquille", sourit Monfils avant son retour à Roland-Garros

Tennis: "C’est la fin, il faut me laisser tranquille", sourit Monfils avant son retour à Roland-Garros

Il fait son grand retour Porte d’Auteuil. Là où, en 2008, il a écrit une des plus belles pages de sa carrière en se hissant en demi-finale (défaite face à Roger Federer). Après avoir manqué la précédente édition à cause d’une blessure au pied, Gaël Monfils est bel et présent pour ce Roland-Garros 2023.

Toujours à la recherche d’un succès sur le circuit principal cette saison (il n'a gagné qu'un seul match, le 25 avril, sur le Challenger d'Ostrava contre le Tricolore Ewan Furness 6-2, 2-0 ab.), le Français de 36 ans, redescendu à la 386e place mondiale, aborde le Grand Chelem parisien avec sérénité et décontraction.

>> Suivez Roland Garros avec un essai gratuit sur Amazon Prime

"Il n’y a plus d’attentes à avoir sur moi"

"Je suis bien. L’année dernière, je suis venu en tant que spectateur, donc je suis bien de revenir en tant que joueur, a confié Monfils ce vendredi devant les médias. Vu que c’est la fin, c’est encore mieux. Il y a beaucoup de choses à faire et à dire. C’est un peu bizarre, je trouve que, à chaque fois, vos questions sont toujours sur la performance. Mais comme c’est la fin, faut me laisser tranquille un tout petit peu. J’ai envie de kiffer la fin. Je suis content et heureux. Pour une fois, je peux être sur le terrain en tant que joueur. Je l’ai bien dit, il n’y a plus d’attentes à avoir sur moi. Les gens qui ont aimé ce que j’ai pu faire viennent partager un bon moment."

Malgré des mois de galère à cause de sa blessure au pied, le Français refuse de se projeter sur sa fin de carrière. "La fin ? Je ne sais pas. Ça reste très personnel. Quand je dis que c’est la fin, c’est que je ne vais pas jouer encore dix Roland-Garros. Je n’ai pas une date précise. Mais, comme je l’ai dit à chaque fois, c’est bientôt. Il y a la nouvelle génération, on viendra faire chier la nouvelle génération (rire). Moi, je m’en fiche de gagner des matchs ou ne pas gagner des matchs. Ce que je veux, c’est kiffer, essayer de faire le maximum et revenir - si je peux - à un bon niveau."

Pour son grand retour à Roland-Garros, Monfils aura un premier tour compliqué face à l'Argentin Sebastian Baez, 44e au classement ATP. "Toutes les attentes ne sont plus du tout sur un joueur comme moi, a relativisé le Français. Je vais essayer d’arriver en forme et si je peux gagner un match, un deuxième… Que ce soit ici ou autre part, c’est ça qui me fait kiffer." Le public de la Porte d’Auteuil n’attend que ça.

Article original publié sur RMC Sport