Marchés français ouverture 3 h 55 min
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,93 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1716
    -0,0015 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    24 060,05
    -860,71 (-3,45 %)
     
  • BTC-EUR

    38 784,69
    -2 501,21 (-6,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 133,01
    -92,52 (-7,55 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     

Tennis - ATP - Umag - Richard Gasquet, après sa défaite en finale du tournoi d'Umag : « Ce n'est pas fini »

·3 min de lecture

Heureux de sa semaine à Umag (Croatie), où il a atteint la finale, Richard Gasquet apprécie d'encore pouvoir, à 35 ans, produire un tennis de haut niveau en tenant le coup physiquement. « Face à Carlos Alcaraz, en finale à Umag (Croatie), dimanche (défaite 6-2, 6-2), la clef a été physique, non ?
Oui, c'était dur au niveau de l'intensité, j'avais eu un match très long la veille (3h11 en demi-finale pour battre Altmaier) et lui joue très vite, il est dur à contrer et je trouve qu'il a été solide. Mais ça reste une très, très belle semaine pour moi. J'ai joué un tennis de qualité, j'ai réussi à bien bouger, même si c'était plus difficile aujourd'hui. J'ai fait de belles choses, je me suis bagarré pour arriver jusqu'en finale. J'espère y revenir dès que possible Alcaraz, c'est un futur très grand ?
Il joue un tennis incroyable, et il n'a que 18 ans. Il frappe fort des deux côtés, il sert bien, il est rapide. Il a tout pour faire une énorme carrière. Il sera top 10 d'ici un an ou deux, je pense, et il a le potentiel pour gagner en Grand Chelem, c'est certain. Combien il en gagnera c'est dur à dire, mais je n'ai aucun doute qu'il en gagnera beaucoup. « Je ne peux plus enchaîner les tournois comme avant. La récupération n'est pas évidente. Je suis content d'avoir plutôt tenu physiquement » Comme il est espagnol et qu'il est précoce, on l'a beaucoup comparé à Rafael Nadal, mais ce n'est pas du tout le même tennis...
Incomparable, en effet. Personne ne peut se comparer avec Nadal. Mais Alcaraz joue très vite, très fort, il joue le jeu des jeunes d'aujourd'hui, il prend tôt, il frappe fort, il a une belle technique, il sent le jeu. Là où tu vois que c'est un futur grand joueur, c'est qu'il peut aussi bien attaquer que défendre, et ça, c'est la marque d'un Djokovic, d'un Federer, d'un Murray... Il fait tout quoi. Ce n'est pas stéréotypé. S'il faut monter, il le fait, par exemple. Il va être un très, très grand, et j'en ai vu beaucoup.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pourquoi vous êtes-vous retiré du tournoi de Kitzbühel, qui commence lundi ?
Je ne peux plus enchaîner les tournois comme avant. La récupération n'est pas évidente. Je suis content d'avoir plutôt tenu physiquement, je suis même très satisfait de ça, mais à 35 ans, il faut prendre le temps de récupérer, s'entraîner et repartir. Quand tu vois des joueurs de ton âge qui tombent un peu, tu n'as pas envie de ça, tu as envie de t'accrocher au maximum. lire aussi Le tableau du tournoi On est dans la précaution alors ?
Oui. Je reprendrai sans doute à Cincinnati (14-22 août). Là, je viens de vivre une belle semaine après des mois compliqués. J'ai eu très mal au pied en début d'année, puis j'ai eu le Covid. Je suis vraiment content d'avoir goûté à nouveau à une finale. J'arrive à me faire plaisir, j'éprouve de belles sensations depuis deux-trois mois, et je suis heureux d'être encore sur le circuit. Je me dis que ce n'est pas fini, tout simplement. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles