Marchés français ouverture 6 h 26 min
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 229,78
    -455,59 (-1,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,2047
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    45 581,64
    -1 552,79 (-3,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 227,77
    -71,18 (-5,48 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

Tennis - ATP - Rotterdam - Andrey Rublev domine Andy Murray au deuxième tour à Rotterdam

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

En jambes et appliqué, Andy Murray a donné du fil à retordre à Andrey Rublev pendant plus d'une heure, mercredi, au deuxième tour du tournoi de Rotterdam. Mais celui qui revient progressivement sur le circuit a fini par s'incliner en deux sets (7-5, 6-2). « Chaque fois que je perds un match, on me dit que je devrais arrêter de jouer, que je suis fini, que je n'ai plus rien à donner et ce genre de choses... Mais pourquoi ? Pourquoi je devrais arrêter ? » Andy Murray le répète à longueur de conférence de presse, il n'a pas l'intention de mettre un terme à sa carrière. Mercredi face à Andrey Rublev, il a montré pendant une grosse heure tout ce qu'il avait encore à donner. Mais, après la perte du premier set, il n'a pas tenu et s'est finalement incliné en deux manches (7-5, 6-2). lire aussi Le tableau du tournoi de Rotterdam Redescendu au 123e rang mondial et invité à Rotterdam, l'ancien numéro 1 mondial a donné du fil à retordre au Russe, tête de série n° 4. Le premier set a été un vaste champ de bataille lors duquel le Britannique a su contrer la puissance de son cadet. Il a, par séquence, retrouvé ses belles capacités de déplacement de fond du court. De quoi offrir un casse-tête à son adversaire qui ne parvenait pas à le déborder. C'est même Murray qui, en venant à la volée, allait s'offrir la première balle de break de cette rencontre. Non convertie. Un jeu de service catastrophique Il tenait le rythme jusqu'à 5-5 avant de réaliser un jeu catastrophique au service. Sur une double faute (la deuxième du jeu), il concédait le premier break du match et explosait sa raquette au sol dans la foulée. Le point d'avant, il avait lancé un sonore « bull shit » après un coup au milieu du filet. Ces fautes l'ont condamné dans cette première manche (7-5) et il a manqué de jus, ensuite, pour rivaliser avec Rublev. Ce dernier affrontera en quarts de finale le vainqueur du match entre David Goffin et le Français Jérémy Chardy.