Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 278,59
    +2 785,62 (+4,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 375,24
    +44,34 (+3,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Tennis : Alizé Cornet annonce qu’elle ne participera aux tournois WTA organisés en Chine

En désaccord avec l’instance du tennis féminin sur la réintégration de la Chine dans le calendrier des tournois, Alizé Cornet boudera désormais les compétitions organisées dans ce pays.
SEBASTIEN BOZON / AFP

SPORT - Droite dans ses tennis. Alors que la Chine va retrouver sa place au sein du circuit WTA, plus de trois ans après le début de l’affaire Peng Shuai et après plusieurs saisons perturbées par la pandémie de Covid, la tenniswoman française Alizé Cornet annonce qu’elle ne participera pas aux prochains tournois organisés dans le pays

Expliquant sur les réseaux sociaux être « fidèle à (ses) convictions », la joueuse française, actuellement classée 99e meilleure tenniswoman de la planète, a fait part de sa décision ce mercredi 13 septembre sur Instagram.

La story partagée par Alizé Cornet mercredi 13 septembre sur son compte Instagram.
Capture d’écran Instagram

« Fidèle à mes convictions et attentive à ma santé, j’ai décidé que je ne jouerai pas en Chine cette année », a-t-elle expliqué dans une courte story qui fait forcément écho -sans la nommer- à l’affaire Peng Shuai, survenue il y a maintenant quatre ans. « Ma saison reprendra donc en octobre », ajoute au passage la Française.

PUBLICITÉ

Il faut dire que la prochaine échéance sportive en Chine arrive à grand pas sur le circuit féminin de la Women’s tennis association (WTA). Du 18 au 23 septembre, la métropole de Canton, dans le sud du pays, accueillera un tournoi WTA, 16 mois après avoir été bannie du calendrier en réponse à la mystérieuse disparition de la joueuse chinoise.

« Aucun signe de changement » en Chine

Le 2 novembre 2021, Peng Shuai avait d’abord publié sur le réseau social chinois Weibo un long message dans lequel elle évoquait une relation sentimentale sincère, mais contrariée avec l’ancien vice-Premier ministre Zhang Gaoli, marié et âgé de 40 ans de plus qu’elle.

Peu de temps après, le message de l’ancienne numéro 1 mondiale de double avait été effacé par la plateforme, une preuve supplémentaire du tabou qui entoure la vie intime des hauts dirigeants chinois. Après la publication du message et sa disparition, Peng Shuai n’avait plus donné de nouvelles pendant plus de deux semaines.

Après sa réapparition et une étrange interview dans le journal L’Équipe, la joueuse avait annoncé la fin de sa carrière. Elle s’était également rétractée sur ses accusations portées contre Zhang Gaoli. « Agression sexuelle ? Je n’ai jamais dit que quiconque m’avait fait subir une quelconque agression sexuelle », avait-elle assuré dans cet entretien, évoquant « un énorme malentendu ».

En début d’année 2023, la WTA avait finalement décidé de réintégrer à son calendrier des tournois disputés en Chine. Toutefois, le pendant féminin de l’ATP avait reconnu que « la situation » n’a « montré aucun signe de changement » depuis l’affaire Peng Shuai et le boycott de la Chine.

Après seize mois, « nous avons conclu que nous ne parviendrons pas pleinement à atteindre nos objectifs et que ce serait nos joueuses et nos tournois qui en paieraient le prix », s’était contentée de justifier l’instance du tennis féminin à l’époque.

Son président Steve Simon avait annoncé la suspension des tournois en Chine le 1er décembre 2021. Une décision qui n’avait pas particulièrement bousculé le calendrier féminin à l’époque, déjà mis en pause par la pandémie de Covid-19.

À voir également sur Le HuffPost :

US Open : Novak Djokovic n’est plus qu’à un seul titre d’un record absolu

À l’US Open à New York, Daniil Medvedev alerte sur les dangers de jouer sous une chaleur étouffante