La bourse ferme dans 36 min
  • CAC 40

    6 368,70
    +80,37 (+1,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 002,77
    +50,32 (+1,27 %)
     
  • Dow Jones

    34 272,60
    +251,15 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2139
    +0,0054 (+0,45 %)
     
  • Gold future

    1 835,00
    +11,00 (+0,60 %)
     
  • BTC-EUR

    41 843,33
    +88,77 (+0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 417,43
    +58,87 (+4,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,85
    +1,03 (+1,61 %)
     
  • DAX

    15 367,87
    +168,19 (+1,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 029,55
    +66,22 (+0,95 %)
     
  • Nasdaq

    13 359,63
    +234,64 (+1,79 %)
     
  • S&P 500

    4 159,18
    +46,68 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4091
    +0,0039 (+0,28 %)
     

Voici le temps nécessaire pour être exposé au Covid-19 en intérieur selon cet outil du MIT

·1 min de lecture

Une outil informatique conçu par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) montre comment des facteurs tels que le comportement des personnes, le port du masque, la superficie d'un espace et le niveau de ventilation peuvent modifier la sécurité des espaces intérieurs.

L'outil en ligne accompagne une étude récente dans laquelle les chercheurs du MIT ont fait valoir que le fait de rester à une distance de deux mètres était, en réalité, un moyen relativement inefficace de réduire le risque d'exposition au virus. Ils ont proposé à la place une version plus sophistiquée, tenant compte de nombreux facteurs et d'une compréhension plus récente du comportement des particules de coronavirus dans les espaces clos.

À lire aussi — La Nouvelle-Calédonie assouplit les conditions d'entrée pour les vaccinés Pfizer

Insider a utilisé le calculateur pour treize scénarios décrits ci-dessous.

Le calculateur estime le temps qu'il faudrait à une personne infectée entrant dans les différents espaces pour infecter une autre personne présente. Tous les scénarios reposent sur le variant B.1.1.7 du coronavirus, qui a été découvert pour la première fois au Royaume-Uni et qui est aujourd'hui devenu majoritaire en France ainsi qu'aux États-Unis.

Une mise en garde importante toutefois : les scénarios ne sont que des modèles. Ils ne peuvent pas prendre en compte tous les risques, et les chercheurs ont pu faire de mauvaises hypothèses, tout comme Insider.

Mais ils donnent une bonne impression (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

BioNTech va demander l'autorisation d'administrer le vaccin contre le Covid-19 aux 12-15 ans en Europe
3 analystes expliquent pourquoi l'ether va dépasser le bitcoin comme première cryptomonnaie
Voici pourquoi les vaccins contre le Covid-19 fonctionnent même si vous n'avez pas d'effets secondaires
L'UE adopte le texte imposant aux réseaux de retirer les contenus à caractère terroriste en une heure
Apple a doublé son bénéfice net grâce au succès de ses iPhone