Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 594,35
    +5,19 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    17 720,74
    +31,86 (+0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,0725
    +0,0016 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 042,52
    -1 115,93 (-1,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 373,19
    -14,97 (-1,08 %)
     
  • S&P 500

    5 442,68
    +11,08 (+0,20 %)
     

Temps d’écran : il y a pire pour le QI des enfants

L'exposition des enfants aux écrans affecte surtout le langage.  - Credit:ALINE MORCILLO / Hans Lucas via AFP
L'exposition des enfants aux écrans affecte surtout le langage. - Credit:ALINE MORCILLO / Hans Lucas via AFP

Les écrans sont mauvais pour le développement des enfants. Tout le monde le dit… Sauf que la réalité est bien plus complexe et nuancée. Ce serait surtout le contexte dans lequel les plus jeunes y sont exposés qui aurait le plus d'influence, et non le temps d'exposition, comme cela est souvent affirmé. C'est ce que montre l'étude que vient de publier, dans The Journal of Child Psychology and Psychiatry, l'équipe de l'Inserm dirigée par Jonathan Bernard du Centre de recherche en épidémiologie et statistiques (Cress).

Ces travaux ont été menés sur plus de 18 000 enfants âgés de 2 à 5 ans et demi. Les parents notaient scrupuleusement le temps passé devant la télé, sur les smartphones, les tablettes, à jouer sur les jeux vidéo, et autres écrans. Premier résultat : il y a bien un effet négatif de l'exposition aux écrans sur le développement cognitif des enfants. Il correspond à un écart de QI (quotient intellectuel) de 2 points pour un temps d'écran quotidien de 4 heures chez les enfants de 3 et 5 ans. « Mais cet effet est modeste, surtout quand on regarde tous les facteurs qui sont liés à l'environnement familial », précise Jonathan Bernard.

À LIRE AUSSI Exposition des enfants aux écrans : « Il faut changer les habitudes familiales »

Perte de QI

C'est surtout le langage qui est affecté. Les chercheurs ont en effet évalué l'impact de la télévision quand elle est allumée pendant les repas, ce qui était le cas pour 41 % des enfants de 2 ans. Dans ce contexte, les donn [...] Lire la suite