Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,2929 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    63 537,71
    +218,08 (+0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 444,57
    -23,53 (-1,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2738
    +0,0040 (+0,3146 %)
     

Tempête Ciaran : le trafic SNCF vendredi encore « très perturbé » en Normandie, en Bretagne et dans les Hauts-de-France

Des trains à la Gare d’Austerlitz à Paris (image d’illustration).
Bloomberg / Bloomberg via Getty Images Des trains à la Gare d’Austerlitz à Paris (image d’illustration).

TRANSPORTS - Le ministre délégué aux Transports Clément Beaune avait prévenu dès le milieu de l’après-midi, il y aura encore des « perturbations » dans les trains ce vendredi 3 novembre après le passage de la tempête Ciaran. Les prévisions de la SNCF publiées ce jeudi au soir ne l’ont pas contredit.

Tempête Ciaran : un mort au Havre, le bilan en France s’élève à au moins 2 victimes

En Normandie, la SNCF indique que « la circulation des trains restera très fortement perturbée et la reprise très progressive ». Seules cinq lignes reprendront du service dans les deux sens au cours de la journée de vendredi : Le Havre-Rouen-Paris, Rouen-Dieppe, Paris-Granville et Paris-Caen.

PUBLICITÉ

Il faudra en revanche attendre samedi pour une reprise du trafic des TER entre Gisors et Serqueux, Lison et Cherbourg, et Granville et Rennes. Dans la région, « une cinquantaine d’incidents ont été constatés sur le réseau ferré » à 16 h 55, ajoute la SNCF, plus précisément des « chutes d’arbres sur les voies et les caténaires accompagnées de dysfonctionnements d’alimentation électrique »

« Pas de dégâts majeurs »

Dans les Hauts-de-France, la situation est plus critique. « En conséquence des dégâts très importants occasionnés sur les installations SNCF, le trafic restera complètement interrompu » jusqu’en début d’après-midi, prévient l’entreprise ferroviaire. La circulation restera « très perturbée le reste de la journée ». Dans cette région, « la visibilité sur la reprise complète reste conditionnée à la fin de la tempête », a précisé la SNCF dans un communiqué qu’a obtenu l’AFP.

Enfin du côté de la Bretagne, « les vents très violents ont provoqué la chute de près de 300 arbres, branches sur l’ensemble du réseau ferroviaire breton ». En début d’après-midi, la SNCF avait compté 123 incidents sur son réseau dont 43 en Bretagne, la région la plus touchée par Ciaran.

La SNCF prévoit malgré tout « une reprise partielle des circulations TGV et TER dès vendredi matin 5 heures ». À cause des « arbres et objets » qui « menacent encore à cette heure », aucun train ne circulera en revanche entre Lorient et Quimper, Saint-Brieuc et Brest, Quimper et Brest, Guingamp et Carhaix, Guingamp et Paimpol, ainsi qu’entre Poularet et Lannion.

Clément Beaune avait pour sa part annoncé que la circulation des trains en Île-de-France pourra reprendre « intégralement » dès jeudi soir. La SNCF, plus prudente, a indiqué que les circulations allaient « pouvoir reprendre progressivement » entre ce jeudi soir et vendredi matin.

Du côté des TGV, les liaisons seront toujours interrompues vendredi entre Saint-Brieuc et Brest, Lorient et Quimper, Nantes et les Sables d’Olonne, Arras et au-delà de Lille. Dans le Sud-Ouest, des vents violents devraient souffler dans la nuit de jeudi à vendredi et « les premiers trains au départ d’Hendaye et de Tarbes » ont été supprimés.

Le ministre Clément Beaune avait par ailleurs rappelé que 4 000 agents de la SNCF, soit 1 500 de plus que d’habitude, étaient mobilisés sur le réseau ainsi que 150 trains de reconnaissance pour faire le point sur les dégâts causés par la tempête. « Les premières indications montrent qu’il n’y a pas, semble-t-il, de dégâts majeurs », avait-il toutefois souligné.

À voir également sur Le HuffPost :

Tempête Ciaran : un mort dans l’Aisne après la chute d’un arbre, annonce Clément Beaune

Tempête Ciaran : Enedis et sa « force d’intervention rapide » à l’œuvre contre les coupures d’électricité