Publicité
Marchés français ouverture 5 h 52 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 815,39
    -84,63 (-0,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,0870
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 846,63
    +590,75 (+0,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 488,90
    +4,70 (+0,32 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Tempête Céline : les images de l’ouest de la France les pieds dans l’eau après les fortes pluies

Quimper, Noirmoutier, Vannes… De nombreux centres-villes ont été inondés. Au Havre, le départ de la Transat Jacques-Vabre pour la classe Imoca a été reporté.

MÉTÉO - Prudence et vigilance sur toute la façade atlantique. Des pluies diluviennes et un fort coefficient de marée ont provoqué le débordement de plusieurs cours d’eau samedi 28 octobre, et l’inondation de certains centres-villes de la côte, comme à Quimper ou encore au Croisic où les promeneurs ont eu les pieds dans l’eau, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

Un dimanche sous surveillance

La vigilance orange avait pris fin dimanche matin en Bretagne mais la situation restait compliquée sur le reste de la façade atlantique. À la mi-journée, huit départements étaient toujours placés en vigilance orange pour pluie-inondation et/ou crues, ou vagues-submersion.

Trois départements sont concernés par la vigilance orange pluie-inondation : les Deux-Sèvres, la Vienne, la Charente-Maritime et la Charente. La Charente-Maritime fait en plus l’objet d’une vigilance orange crue, tout comme les Landes, la Gironde et les Pyrénées-Atlantiques. La Vendée, elle, est en orange pour risques de vagues-submersion.

Le départ de la Transat Jacques-Vabre perturbé

La météo devrait rester perturbée dans l’Ouest dans les jours à venir. Les 40 Imoca engagés sur la 16e édition de la Transat Jacques-Vabre, qui devaient s’élancer dimanche du Havre en direction de la Martinique, resteront finalement à quai en raison des conditions météorologiques difficiles attendues en milieu de semaine prochaine en Atlantique, ont annoncé les organisateurs.

« Les conditions en Manche ne sont pas très aisées. Une casse dans ce système, avec un bateau qui ne serait plus manœuvrant… il n’y a aucune échappatoire possible », a expliqué Francis Le Goff, directeur de la course, en conférence de presse.

VIDÉO - L'ouragan dévastateur Otis au Mexique fait au moins 27 morts