Marchés français ouverture 7 h 40 min
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    29 025,46
    +474,56 (+1,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,1614
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    25 409,75
    +78,75 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    53 399,74
    +62,12 (+0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 430,53
    -21,11 (-1,45 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     

Tempête ou pas, Atos garde le cap

·2 min de lecture

Cloud, digital, cybersécurité et décarbonation: le patron du géant des services au numérique Elie Girard reste concentré sur les quatre axes de sa grande réorganisation. Rencontre.

Aminci, bronzé, l’air affable et souriant, Elie Girard semble d’une grande décontraction ce 14 septem­bre. , qu’il dirige depuis près de deux ans, est pourtant à trois jours de sortir du CAC 40, conséquence des catastrophes qui se sont abattues sur le groupe de services numériques depuis janvier. Mais le jeune patron considère que le pire est derrière lui. Pour preuve, il saisit son smartphone: depuis sa dernière présentation aux analystes, le 27 juillet, le cours de Bourse d’Atos est reparti à la hausse. "J’ai lancé une transformation en profondeur du groupe", entonne-t-il. Un plan qui semble avoir rassuré les investisseurs après l’annonce de .

Actionnariat inchangé

Pour lui, la sortie de l’indice parisien des grandes entreprises est un non-événement: 90% du capital d’Atos est flottant, 20% de ses investisseurs sont en France, 70% des volumes sont échangés en dehors d’Euronext… Et la France ne représente plus que 14% de l’activité du groupe. Alors, de son point de vue, les tribulations du intéressent surtout le microcosme parisien. Ce qui lui importe, c’est d’abord que les réserves émises au printemps dernier par ses commissaires aux comptes aient été levées en juillet. C’est aussi que le groupe ne compte pas de nouvel actionnaire significatif. Début juin, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a confirmé que la participation de Dylan Dariah ne "correspond à aucune réalité". Le jeune homme de 26 ans, se présentant comme le propriétaire de la société Finsur, basée dans le Delaware, prétendait avoir franchi le seuil des 5%. Une plainte a été déposée par Atos devant le parquet national financier.

Rumeurs balayées

Elie Girard n’est pas mécontent non plus de voir se calmer les rumeurs d’OPA – sauvages ou amicales – contre le groupe, qui a perdu la moitié de sa valeur sur les huit premiers mois de l’année. Une descente aux enfers qui avait démarré avec l’OPA manquée contre la société de services américaine DXC Technology, début 2021. Une opération à 10 milliards de dol[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles