La bourse ferme dans 8 h 28 min
  • CAC 40

    7 133,83
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,82
    -44,32 (-1,03 %)
     
  • Dow Jones

    35 368,47
    -543,34 (-1,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,1337
    +0,0006 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    1 811,20
    -1,20 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    36 450,71
    -940,09 (-2,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 170,96
    +161,57 (+16,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,15
    +0,72 (+0,84 %)
     
  • DAX

    15 772,56
    -161,16 (-1,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 563,55
    -47,68 (-0,63 %)
     
  • Nasdaq

    14 506,90
    -386,86 (-2,60 %)
     
  • S&P 500

    4 577,11
    -85,74 (-1,84 %)
     
  • Nikkei 225

    27 467,23
    -790,02 (-2,80 %)
     
  • HANG SENG

    24 047,03
    -65,75 (-0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3594
    -0,0005 (-0,03 %)
     

TEMOIGNAGE. "Mariés depuis 20 ans, nous avons décidé d'ouvrir notre sexualité à d'autres"

·1 min de lecture

Si les mariages "libres" sont encore largement minoritaires, ils gagnent en popularité, avec désormais un couple sur vingt préférant à la monogamie les faveurs d'une approche plus "ouverte", selon une étude parue sur le site Live Science. C'est le cas de Rae Michaelson, 42 ans, et de son mari, Josh, 51 ans, mariés depuis vingt ans. Ce couple de Billingham, parents de deux enfants désormais adultes, considère aujourd'hui qu'avoir une relation ouverte à d'autres partenaires est le meilleur moyen pour eux d'être heureux.

"Après avoir été mariés et fidèles l'un à l'autre, nous avons réalisé, au bout de seize ans d'union, que notre relation était routinière et plus assez épanouissante. Chacun d'entre nous avait rencontré des situations où il avait été tenté par une autre personne, mais nous nous étions interdit d'aller plus loin. Nous ne voulions pas que notre mariage se termine, mais nous avions besoin de le faire évoluer. Finalement, un groupe d'amis polyamoureux nous a expliqué que nos sentiments étaient 'normaux'. Cela nous a fait comprendre qu'il existait peut-être une autre voie, moins conventionnelle. En 2017, nous avons franchi le pas. Nous avons commencé à voir d'autres personnes avec le consentement de l'autre."

"Il n'y a pas de jalousie. Je sais que je suis la partenaire essentielle de mon mari"

"Les stéréotypes évoluent, précise la psychologue britannique Emma Kenny. Les gens ne se sentent plus contraints par les rôles traditionnels. (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Il achète accidentellement deux billets de loterie identiques et finit par gagner avec chacun d'eux
Mariée 11 fois à neuf hommes différents, elle ne désespère pas de trouver le bon
WTF ! Un homme débarque aux urgences avec un obus... dans le rectum !
TEMOIGNAGE. "Atteinte de la maladie de Charcot, j'ai participé aux JO de Tokyo"
Affaire Laura Fay : retour sur le sort tragique de cette femme, dont les vacances en couple ont viré au pire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles